L'ONU veut réduire son empreinte carbone

L'ONU veut réduire son empreinte carbone

media:entermedia_image:f204770e-945b-4e29-b0f4-e11bc9e0c92a
L'ONU a publié vendredi son rapport annuel sur l'empreinte carbone des 52 institutions du système des Nations Unies où travaillent plus de 200.000 employés dans le monde. Les émissions de gaz à effet de serre s'élèvent pour la seule année 2009 à 1,7 million de tonnes de CO2 soit 8,3 tonnes par personne.

« Les Nations Unies ont joué un rôle clé en inscrivant le changement climatique à l'agenda international, et continuent de soutenir les Etats membres dans leurs efforts pour réduire les émissions, en renforçant l'adaptation et en répondant à ces défis globaux », a déclaré le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, dans le rapport.

« Un tel travail doit être naturellement complété par une réduction de l'empreinte carbone de l'ONU. Ce que nous demandons aux autres, nous devons le faire nous-mêmes », a-t-il ajouté.

Plus de 50% des émissions de carbone produites par les Nations Unies proviennent des voyages en avions, 37% proviennent des émissions produites par les bâtiments et 13% des véhicules.

Intitulé « Vers la neutralité climatique de l'ONU » et cordonné par le Programme de l'ONU pour l'environnement (PNUE), le rapport détaille l'empreinte carbone de chaque agence et programme qui dépend des Nations Unies.

Le PNUE est la seule agence climatiquement neutre depuis 2008. L'objectif pour l'agence est de réduire de 3% ses émissions d'ici à 2012.