Darfour : la MINUAD découvre des villages désertés après des combats

Vestiges de combats dans le Nord Darfour.
Vestiges de combats dans le Nord Darfour.

Darfour : la MINUAD découvre des villages désertés après des combats

Une équipe d'enquêteurs de la Mission conjointe de l'ONU et de l'Union africaine au Darfour (MINUAD) a indiqué lundi avoir découvert des villages déserts lorsqu'elle s'est rendue dans plusieurs localités du Nord Darfour, où de violents combats ont opposé courant mars les forces gouvernementales soudanaises et des rebelles.

« Au moins deux des cinq villages qui se trouvent dans un rayon de 15 à 30 kilomètres autour de Shangil Tobaya ont été complètement abandonnés », rapportent les enquêteurs, qui estiment que les habitants de ces villages font partie des quelques 70.000 personnes déplacées par le regain de violence en mars.

La mission d'enquête, dirigée par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA), la MINUAD et la Commission humanitaire du Nord Darfour, a également fait état de nombreux vestiges d'explosions dans ces localités et indiqué que des examens complémentaires seraient diligentés lors d'une nouvelle visite organisée dans les prochains jours dans la zone.

A plusieurs reprises, la MINUAD a exhorté les forces gouvernementales et les mouvements rebelles à assurer un accès sûr et sécurisé des organisations humanitaires aux personnes déplacées à Shangil Tobaya, Khor Abeche et Shaeria, où des milliers de Darfouriens ont trouvé refuge dès janvier, après la reprise de violents combats.

La MINUAD a été mise en place en 2008 pour mettre un terme à la guerre opposant les forces gouvernementales, appuyées par des milices locales, et des groupes rebelles du Darfour. Le conflit qui dure depuis plus d'une décennie a fait au moins 300.000 morts et plus de 2,7 millions de déplacés.