Timor-Leste : la MINUT transfère la responsabilité de la police à la Police nationale

27 mars 2011
Des policiers timorais lors d'une cérémonie.

La Mission intégrée des Nations Unies au Timor-Leste (MINUT) a remis dimanche la responsabilité des services de police assumée par la police de l'ONU (UNPOL) à la Police nationale du Timor-Leste (PNTL) lors d'une cérémonie à Dili. A partir du lundi 28 mars, la PNLT sera responsable de la police dans tout le Timor-Leste, avec l'UNPOL dans un rôle de soutien, ont précisé la MINUT et le gouvernement timorais dans un communiqué commun.

"L'ONU a assumé la responsabilité des services de police à la demande du gouvernement du Timor-Leste en 2006, après une période d'instabilité", a déclaré le Premier ministre Kay Rala Xanana Gusmao. "Aujourd'hui, je suis ravi d'annoncer que la Police nationale reprend cette importante responsabilité pour le maintien de l'ordre au Timor-Leste. Je félicite le général Longuinhos Monteiro et tous les officiers de la Police nationale pour cette réalisation. J'adresse mes remerciements à l'ONU et à la communauté internationale pour leur assistance dans le renforcement des capacités de police de notre pays."

La Police nationale a commencé la reprise des responsabilités policières il y a presque deux ans dans le district de Lautem. Depuis lors, la Police nationale a repris le commandement dans presque tous les districts et les unités sans que l'on constate une augmentation des taux de criminalité ou de troubles à l'ordre public.

"La Police nationale et la MINUT ont travaillé ensemble pendant plus de quatre ans pour reconstruire et développer les capacités de la Police nationale à maintenir l'état de droit au Timor-Leste, la plus jeune nation en Asie", a déclaré la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU et chef de la mission de l'ONU au Timor-Leste, Ameerah Haq. "Nous allons continuer à travailler côte à côte. Toutefois, la Police nationale sera véritablement au volant, et l'ONU mettra l'accent sur la formation et le soutien au renforcement des capacités des services de police du Timor-Leste sur le long terme."

"La reprise de la responsabilité des services de police par la Police nationale à ce moment a l'avantage de permettre à la Police nationale d'assumer son rôle avant les élections de l'an prochain et bien avant le retrait prévu de la mission de l'ONU à la fin de 2012», a déclaré Mme Haq.

L'ONU maintiendra une présence policière jusqu'à 1.280 personnes pour appuyer la Police nationale jusqu'aux élections de 2012.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.