Ban Ki-moon procède à deux nominations en Haïti et au Moyen-Orient

Ban Ki-moon procède à deux nominations en Haïti et au Moyen-Orient

Des casques bleus de la MINUSTAH à Port-au-Prince.
Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a procédé vendredi à deux nominations au sein de la Mission de l'ONU en Haïti (MINSUTAH) et de l'Organisme des Nations Unies chargé de la surveillance de la trêve (ONUST) au Moyen-Orient.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a procédé vendredi à deux nominations au sein de la Mission de l'ONU en Haïti (MINSUTAH) et de l'Organisme des Nations Unies chargé de la surveillance de la trêve (ONUST) au Moyen-Orient.

Le Général brésilien Luiz Eduardo Ramos Pereira a été nommé au poste de Commandant de la Force de la MINUSTAH, en remplacement du général Luiz Guilherme Paul Cruz, également originaire du Brésil et dont le mandat expire le 31 mars.

Dans un communiqué annonçant cette nomination, Ban Ki-moon, remercie le Général Cruz pour sa « performance remarquable à la tête de la MINUSTAH » et « son dévouement, son professionnalisme et son leadership » qui ont été « déterminants dans les efforts de stabilisation en Haïti ».

Le Général Luiz Ramos qui va le remplacer est entré dans l'armée brésilienne en 1976. Après avoir gravi les échelons de la hiérarchie militaire brésilienne au cours de sa carrière, il a été Commandant adjoint à la brigade aéroportée de Rio de Janeiro, entre 2007 et 2009. Devenu général en 2010, il a depuis dirigé la huitième Brigade d'infanterie légère à Rio Grande Do Sul. Avant cette nomination, il a été observateur militaire de l'ONU au sein du Commandement de la Force en Bosnie-Herzégovine d'octobre 1992 à octobre 1993.

Par ailleurs, le Secrétaire général de l'ONU a nommé le général finlandais Juha Kilpia à la tête de l'Organisme des Nations Unies chargé de décision de la surveillance de la trêve (ONUST). Créée en 1948, l'ONUST est la première opération de maintien la paix de l'histoire de l'ONU. Elle continue aujourd'hui de déployer des observateurs militaires au Moyen Orient pour surveiller les cessez-le-feu et les accords de paix signés ces dernières décennies, et pour circonscrire les incidents isolés et empêcher qu'ils ne dégénèrent en conflit généralisé.

Le Général Kilpia succède au Général norvégien Robert Mood qui a terminé son mandat en février dernier et à qui Ban Ki-moon a exprimé « sa reconnaissance pour son dévouement et son leadership dynamique à la tête de l'ONUST ».

Dans son communiqué, le Secrétaire général de l'ONU souligne que le Général Kilpia « apporte avec lui une expérience du commandement et une bonne connaissance du maintien de la paix et de la gestion des crises », acquises notamment dans des opérations de maintien de la paix de l'ONU.

Depuis 1991, il a été membre de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) et de la Force des Nations Unies chargée d'observer le désengagement (FNUOD), où il a également travaillé étroitement avec l'ONUST.