Darfour : deux casques bleus de la MINUAD blessés dans une embuscade

Des Casques bleus de de l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD).
Des Casques bleus de de l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD).

Darfour : deux casques bleus de la MINUAD blessés dans une embuscade

La Mission conjointe de l'ONU et de l'Union africaine au Darfour (MINUAD) a condamné mardi une attaque perpétrée contre des casques bleus à l'ouest du Darfour et a demandé au gouvernement du Soudan « d'identifier, d'arrêter et de traduire rapidement en justice les coupables. »

« Aujourd'hui, à 16h15 environ, deux soldats de la MINUAD ont été blessés à plusieurs reprises par des tirs, dans une embuscade », indique la mission dans un communiqué. « Le personnel en uniforme venait de terminer une mission d'escorte quand leur 4X4 a été mitraillé par des inconnus à Masteri, un village situé à 45 km au sud d'El Geneina », précise-t-elle, soulignant que « le conducteur du véhicule a été grièvement blessé » et que « son collègue est dans un état critique ».

Le Représentant spécial conjoint de l'ONU et de l'UA au Darfour, Ibrahim Gambari, a exprimé « son indignation devant cette lâche attaque contre des casques bleus de la MINUAD », dont il a rappelé qu'ils étaient « au Darfour pour aider à rétablir la paix et la stabilité ».

« L'engagement de la MINUAD à s'acquitter de son mandat au service de la paix demeure inébranlable et indéfectible », conclut le communiqué de la MINUAD.

Vendredi, Ibrahim Gambari s'était rendu dans les localités de Jawa et Fanga Suk, dans l'Est du Djebel Marra, au Darfour, pour encourager les parties au conflit à faciliter l'accès des organisations humanitaires auprès des populations civiles. Jawa et Fanga Suk sont respectivement les places fortes des Forces armées soudanaises et d'une alliance de mouvements armés comprenant le Mouvement pour libération et la justice et les factions Abdul Wahid et Minni Minnawi de l'Armée de libération soudanaise.

Lors de ce déplacement, il avait aussi rappelé la neutralité de la MINUAD dans le conflit au Darfour et encouragé les parties à apporter un plein soutien aux patrouilles et aux activités de la mission dans l'Est du Djebel Marra.

« Nous souhaitons que les combats s'arrêtent, nous voulons un accès sûr pour les organisations humanitaires », avait-il déclaré, avant que les parties s'engagent à soutenir la MINUAD et à faciliter sa liberté de mouvement.