L'ONU plaide pour l'égalité hommes-femmes dans les entreprises

L'ONU plaide pour l'égalité hommes-femmes dans les entreprises

media:entermedia_image:544ccdf6-fb50-421f-b0fa-fec15894692e
A l'occasion du premier anniversaire des Principes d'autonomisation des femmes lancés par l'ONU afin de renforcer le rôle des femmes dans le monde de l'entreprise, Ban Ki-moon a rappelé que la création de l'ONU-Femmes en 2010 était une étape décisive.

« L'établissement de l'ONU-Femmes l'année dernière constitue une étape décisive. Son Directeur exécutif, Michelle Bachelet, a rejoint les femmes dirigeantes du système de l'ONU. Et nous continuons de recruter », a déclaré le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.

« Nous travaillons pour promouvoir la santé, mettre un terme à la violence et pour aider les femmes à avancer. Chacun de ces objectifs sont couverts par les Principes d'autonomisation des femmes », a-t-il ajouté.

Parmi les recommandations édictées dans les Principes, l'ONU plaide en faveur de l'instauration dans les entreprises « d'une direction favorable à l'égalité des sexes au plus haut niveau », d'un traitement équitable entre hommes et femmes comme la « garantie de la santé, la sécurité et le bien-être des travailleurs des deux sexes ».

Les Principes d'autonomisation des femmes plaident aussi pour la promotion « de l'éducation, la formation et le développement professionnel des femmes » et la « mise en œuvre des pratiques permettant d'autonomiser les femmes au niveau du développement des entreprises, de la chaîne logistique et du marketing ».

Ban Ki-moon a rappelé que l'ONU avait lancé l'année dernière la Stratégie globale pour la santé maternelle et des enfants, initiative qui a drainé les promesses de subventions d'une valeur s'élevant à 40 milliards de dollars.

« Vous les entreprises, vous avez des idées et des moyens. Vous êtes innovants. En travaillant ensemble sur les valeurs que nous partageons nous pouvons avancer pour le bien commun », a-t-il indiqué.

« Je félicite les 160 entreprises qui ont signé les Principes. Mais nous avons besoin que des milliers d'autres le fassent afin de parvenir au point de non retour », a-t-il conclu.