L'ONU inquiète de la détention de prisonniers palestiniens par Israël

7 mars 2011

A l'occasion d'une réunion sur la question palestinienne à Vienne, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a exprimé son inquiétude au sujet de la détention de prisonniers politiques palestiniens par Israël.

« Lorsque j'ai visité les Territoire occupés palestiniens l'année dernière, j'ai exprimé mes inquiétudes sur les milliers de prisonniers palestiniens en détention en Israël et j'avais publiquement exhorté Israël à relâcher les prisonniers », a déclaré Ban Ki-moon dans un message lu par le Coordonnateur humanitaire pour les Territoires palestiniens occupés, Maxwell Gaylard, devant les participants de cette réunion à Vienne, en Autriche.

« Les Nations Unies vont continuer à soulever cette question avec les dirigeants d'Israël », a-t-il ajouté.

Ban Ki-moon a également souligné que l'ONU continuerait de suivre de près la détention de 200 mineurs et de 200 personnes emprisonnées sans procès. Il a souligné l'aide cruciale du Comité international de la Croix Rouge (CICR).

« Je suis également inquiet au sujet de la détention d'élus palestiniens par Israël. Une fois libérés, trois d'entre eux habitant Jérusalem-Est ont été confrontés à des menaces de transfert forcé alors que d'autres ont été transférés à Ramallah. Les Nations Unies s'opposent à ces mesures de transfert forcé et restent saisies du problème qui a des conséquences sur les droits humains de Palestiniens de Jérusalem-Est », a expliqué le Secrétaire général de l'ONU. Il a également réitéré son appel à la libération du soldat israélien Gilat Shalit.

Le Secrétaire général de l'ONU a souligné que l'on assistait a de grands changements dans la région et il a jugé « frustrant que le processus de paix israélo-palestinien reste dans l'impasse ».

« La colonisation reste le principal obstacle. Les colonies de peuplement sont illégales et contraires à la Feuille de route. Israël a l'obligation de geler ses activités de colonisation », a précisé Ban Ki-moon qui a aussi réaffirmé l'engagement du Quatuor sur le Moyen-Orient (Etats-Unis, Russie, Union Européenne, ONU) à achever les négociations.

Le Chef de l'ONU a indiqué que l'Autorité palestinienne continuait de faire des efforts dans la consolidation de ses institutions et le développement de ses services publics. Autant de progrès qui présagent que l'Autorité palestinienne pourra gérer de manière adéquate la création d'un Etat, souligne Ban Ki-moon.

« La communauté internationale, y compris le Quatuor, doit intensifier ses efforts par aider les parties à surmonter les récents obstacles et à instaurer une paix durable et globale », a-t-il conclu.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.