Lutte contre le terrorisme : le Conseil de sécurité salue la coopération des Etats

28 février 2011

Le Conseil de sécurité a salué lundi la bonne coopération des États en matière de lutte contre le terrorisme et a rappelé que celui-ci constituait une des menaces les plus sérieuses contre la paix et la sécurité, l'exercice des droits de l'homme et le développement économique et social de tous les Etats membres.

Le Conseil se félicite des informations fournies par les États concernant les dossiers liés au terrorisme, a dit, dans une déclaration, la Présidence du Conseil, qui est occupée en février par le Brésil.

Le Conseil de sécurité rappelle que le terrorisme « porte atteinte à la stabilité et à la prospérité dans le monde » et il insiste sur « l'importance du régime des sanctions contre Al-Qaïda et les Taliban qui est un outil essentiel pour lutter contre la menace que pose l'activité terroriste ».

La Liste actuelle des personnes et entités visées par ces sanctions comprend 256 individus et 92 entités liées à Al-Qaïda ainsi que 137 personnes liées au Taliban. A ce jour, 45 personnes et 45 entités ont été supprimées de la Liste.

Dans sa déclaration, le Conseil rappelle « la mise en place du Bureau du Médiateur en application de la résolution 1904 (2009) dans le but d'aider à examiner les demandes de radiation présentées par une personne, un groupe, une entreprise ou une entité inscrits sur la Liste ».

Les membres du Conseil ont également souligné qu'ils étaient déterminés « à faire en sorte que le Bureau du Médiateur soit en mesure de continuer de s'acquitter de ses fonctions efficacement, conformément à son mandat, et, à ce propos, entreprend de renouveler le mandat du Bureau en juin 2011 ».

Le Conseil a pris note du premier rapport et des observations du Bureau du Médiateur publié en janvier dernier.

Il a souligné « le rôle important que joue le Médiateur pour veiller à ce que les procédures soient équitables et transparentes pour les personnes identifiées » et « encourage les personnes cherchant à obtenir leur radiation de la Liste à présenter leur demande par l'intermédiaire du Médiateur ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

A Munich, Ban Ki-moon souligne le lien vital entre sécurité et développement

A l'occasion de la 47ème Conférence de Munich sur la sécurité, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a souligné samedi, le lien vital entre sécurité et développement, estimant que les événements récents au Moyen-Orient montraient que l'un ne pouvait pas exister sans l'autre.