Côte d'Ivoire : l'ONUCI dénonce la propagande du camp Gbagbo contre elle

26 février 2011

L'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) a dénoncé samedi les fausses allégations propagées à son sujet par le camp du Président sortant ivoirien Laurent Gbagbo et a tenu à rappeler sa "stricte impartialité militaire".

"L'ONUCI dément catégoriquement des inventions selon lesquelles elle aurait tué un policier à Daloa, elle aurait transporté, équipé et hébergé des troupes non onusiennes ou aurait monté une télévision pour le camp du Président Ouattara etc", a déclaré la Mission onusienne dans un communiqué. Selon elle, il s'agit d'une "nouvelle phase de propagande entreprise contre elle par le camp du Président Gbagbo fondée sur des faits irréels".

"Toutes ces allégations aussi fausses les unes que les autres ont un seul objectif, créer parmi les partisans de ce camp un sentiment de haine et d'hostilité contre l'ONUCI pour l'empêcher de continuer d'exécuter son mandat, notamment la protection des populations civiles", a-t-elle ajouté.

"L'ONUCI tient à rappeler sa stricte impartialité militaire. L'ONUCI est déterminée à mener sa mission de paix jusqu'à son terme pour aider la Côte d'Ivoire à trouver une solution pacifique à la crise postélectorale", précise le communiqué.

Vendredi, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a exprimé « sa plus grave inquiétude face à la dégradation de la situation en Côte d'Ivoire, notamment les affrontements armés à Abidjan, et les combats à l'Ouest du pays entre des éléments des Forces nouvelles et des forces loyales à Laurent Gbagbo ». Selon lui, « ces événements représentent une escalade inquiétante de la situation qui risque de replonger le pays dans la guerre civile ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Côte d'Ivoire : Ban Ki-moon inquiet du risque de guerre civile

Alors que le HCR s'inquiète de l'arrivée de nouveaux réfugiés ivoiriens au Libéria et du nombre croissant de déplacés internes, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a exprimé vendredi « sa plus grave inquiétude face à la dégradation de la situation en Côte d'Ivoire, notamment les affrontements armés à Abidjan, et les combats à l'Ouest du pays entre des éléments des Forces nouvelles et des forces loyales à Laurent Gbagbo ».