Pakistan : huit mois après les inondations, le PNUD réitère son soutien au pays

23 février 2011
Des familles déplacées par les inondations au Pakistan.

Grâce à sa présence de longue date au Pakistan et au soutien financier de divers partenaires, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) continuera à aider les communautés des zones les plus touchées à reconstruire leur vie, en donnant la priorité aux besoins identifiés par les communautés elles-mêmes, a déclaré mardi la Directrice du PNUD, Helen Clark, à l'occasion d'une visite au Pakistan, frappé par des inondations sans précédent l'été dernier.

Lors de ce déplacement, Helen Clark a rencontré plusieurs responsables politiques du pays, notamment le Premier ministre, des ministres et hauts fonctionnaires du gouvernement, le Président de l'Assemblée nationale, celui de l'Autorité de gestion des catastrophes, des membres de la communauté internationale et des organisations issues de la société civile.

Lors de sa rencontre avec le chef du gouvernement, Syed Yousuf Raza Gilani, à Islamabad, Helen Clarke a discuté de la manière dont l'ONU pouvait mieux aider le Pakistan à s'attaquer à ses problèmes de développement et à progresser vers la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). Elle a notamment réitéré l'engagement du PNUD à appuyer la mise en forme et la mise en œuvre de la « Nouvelle stratégie de croissance » définie par le gouvernement.

A l'occasion d'entretiens avec le ministre des affaires étrangères, Hina Rabbani Khar, la Directrice du PNUD a aussi souligné la volonté de l'ONU d'aligner son aide au développement sur les priorités pakistanaises.

S'agissant des inondations de l'été dernier et de leurs conséquences pour le pays, Helen Clarke a réitéré le soutien continu de l'ONU et de ses agences, en premier lieu le PNUD, aux populations touchées, pour les aider à reconstruire leurs moyens de subsistance, ainsi que les services sociaux de base et les infrastructures communautaires.

En visite dans le Sind, l'une des provinces les plus durement touchées, Helen Clark s'est rendue dans les localités de Khairpur Nathan Shah et de Bagho Teweno, où le PNUD a participé à l'évacuation des eaux stagnantes et au déblayage des débris. Elle a également présenté des actes de propriétés donnés à des femmes qui élèvent seules leurs enfants et sont désormais logées dans de nouvelles maisons éco-énergétiques, pour qu'elles puissent faire valoir leur droit en cas de nouvelles catastrophes.

« Le programme de redressement rapide lancé par le PNUD a mobilisé jusqu'ici 90 millions de dollars sur les 120 millions prévus pour soutenir la reconstruction après cette catastrophe sans précédent », a indiqué Helen Clark. « Alors que nous travaillons ensemble avec les gens et les communautés à construire des maisons, réparer les routes et les écoles, il est également essentiel de mettre en place des systèmes qui permettront de réduire l'impact des catastrophes futures », a-t-elle conclu.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.