Ban Ki-moon à Hollywood pour mobiliser les artistes sur les missions de l'ONU

Ban Ki-moon à Hollywood pour mobiliser les artistes sur les missions de l'ONU

L'actrice Charlize Theron.
En visite à Los Angeles dans le cadre d'un partenariat avec le Global Creative Forum (GCF), une initiative créée pour renforcer les relations entre l'industrie du divertissement et les organisations internationales, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé mardi les artistes à travailler avec l'ONU et à contribuer « à un monde meilleur ».

« Nous voyons des drames tous les jours. Des victimes de viols en République démocratique du Congo (RDC) reconstruisant leurs vies. Des Cambodgiens témoignant contre les architectes des 'champs de la mort' devant un tribunal des Nations Unies. Des familles en Haïti et au Pakistan qui ont tout perdu dans des catastrophes naturelles et ne demandent rien d'autre qu'un travail et une seconde chance. Les troupes de maintien de la paix au Libéria composées de femmes et servant d'exemple aux jeunes filles », a énuméré mardi soir Ban Ki-moon dans un discours prononcé à un dîner de gala du Global Creative Forum (GCF).

« Je ne suis pas un expert d'Hollywood. Mais je connais assez vos instruments, vos talents et votre imagination et la manière dont vous pouvez diffuser des milliers d'histoires », a-t-il ajouté.

Plus tôt dans la journée, le Chef de l'ONU a participé à une discussion ouverte sur Facebook avec le groupe de rock Linkin Park qui a contribué à populariser un film sur Haïti réalisé par les Nations Unies en le mettant en ligne.

« Je peux rencontrer des présidents et des premiers ministres mais je ne parviendrai jamais à obtenir six millions de clics sur You Tube à moins que quelques choses de vraiment épouvantable ne survienne », a dit Ban Ki-moon en précisant que grâce aux artistes de Linkin Park le film avait été vu par des millions de personnes.

« Franchement si nous parlons de musique, je suis plus du genre Elvis. Mais maintenant je suis l'un des plus grands fans de Linkin Park », a lancé Ban Ki-moon.

« Il existe beaucoup d'autres crises, dans de nombreux autres endroits où l'ONU sauve des vies. Encore hier, un colonel des forces armées de la République démocratique du Congo (RDC) a été condamné pour avoir utilisé le viol comme arme de guerre. Le Tribunal militaire congolais l'a déclaré coupable de crime contre l'humanité. C'est une grande étape dans nos efforts de lutte contre l'impunité », a souligné le Secrétaire général.

« Le mois dernier, (l'actrice) Charlize Theron était avec nous au Congo où les Nations Unies ont mis un terme à ce que beaucoup ont appelé la première guerre mondiale africaine », a dit le Chef de l'ONU. « Peut-être que l'un de ces enfants au Congo sera un Ambassadeur de bonne volonté ou même un Secrétaire général. Ce n'est pas un espoir naïf », a-t-il ajouté.

« Je vous promets que si vous regardez ces drames de la vie, si vous travaillez avec nous, vous pouvez gagner quelque chose de plus solide que de l'or. Vous pouvez nous aider à contribuer à un monde meilleur », a-t-il conclu.