L'Inde choisie par le PNUE pour accueillir la Journée mondiale de l'environnement 2011

22 février 2011

Le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) a annoncé mardi que l'Inde sera cette année pour la première fois l'hôte de la Journée mondiale de l'environnement célébrée le 5 juin, une décision justifiée par le processus de transition vers une économie verte entamée par l'une des économies les plus dynamiques de la planète.

Organisée cette année autour du thème « Les forêts : la nature à votre service », cette Journée mondiale de l'environnement doit être l'occasion de souligner le lien intrinsèque qui existe entre la qualité de la vie sur Terre et la santé des forêts et des écosystèmes forestiers.

Avec sa population de 1,2 milliard de personnes, l'Inde continue de faire pression sur les ressources des forêts en particulier dans les zones densément peuplées, où les cultures et le surpâturage contribuent à la désertification.

Face à cette réalité, le gouvernement indien a toutefois développé des solutions, pour tenter de diminuer l'énorme pression socio-économique exercée sur les forêts du pays. Un système de plantation d'arbres a ainsi été institué afin de lutter contre la dégradation des terres et la désertification, tout en protégeant les terres agricoles du vent.

Pour conserver son écosystème, l'Inde a également lancé avec succès des projets permettant de suivre l'évolution des arbres, des plantes, des espèces animales, des ressources en eau et d'autres ressources naturelles, notamment les « Sunderbans », qui constituent la plus grande mangrove du monde et abritent l'une des espèces sauvages les plus emblématiques de l'Inde : le tigre.

Pour endiguer la désertification et de la déforestation, le pays a aussi mis en place un vaste programme prévoyant que tout utilisation de forêts publiques à des fins non-forestières devait être compensée par le reboisement de terres dégradées ou non boisées.

« Depuis 40 ans qu'existe la Journée mondiale de l'environnement, les villes et les communautés indiennes ont été parmi les plus actives, organisant une myriade d'évènements et d'activités chaque année. Il est donc logique que ce pays qui voit son économie se développer si rapidement soit l'hôte de cette journée en 2011 », s'est félicité le Directeur exécutif du PNUE, Achim Steiner.

« L'Inde est réputée pour sa culture, ses arts, son cinéma et sa maîtrise de l'industrie de la technologie de l'information. De plus en plus, elle est à la pointe de quelques-unes des initiatives qui commencent à émerger dans le monde pour le passage à une économie verte », a-t-il ajouté, avant de citer comme exemple la fabrication de turbines à énergie solaire et éolienne ou la législation garantissant un travail rémunéré à des millions de ménages, via des investissements dans des domaines allant de la conservation de l'eau à la gestion durable des terres.

« Les fondations sont en train d'être posées pour une nouvelle voie de développement », a conclu Achim Steiner.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le PNUE récompense 30 innovations vertes des pays en développement

Une nouvelle technologie qui permet de transformer la perte de chaleur en électricité dans les zones rurales de Chine ou la production d'une bicyclette entièrement construite en bambou au Ghana sont parmi les 30 lauréats du concours 'Seed' annoncé mercredi par le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).