RDC : l'ONU salue la condamnation d'officiers accusés de viols

22 février 2011

La Représentante spéciale de l'ONU sur la violence sexuelle dans les conflits, Margot Wallström, s'est réjouie des verdicts prononcés par un tribunal militaire des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) qui a condamné lundi onze militaires congolais responsables du viol d'une soixantaine de femmes.

« Non seulement les autorités congolaises ont réagi rapidement aux viols dans la localité de Fizi en janvier, mais elles ont aussi arrêté un certain nombre des auteurs présumés et la procédure judiciaire a été équitable et efficace », a-t-elle dit dans un communiqué.

Accusés d'avoir participé à une opération punitive le 1er janvier contre le village de Fizi, dans le Sud-Kivu, à l'est de la RDC, un territoire où s'affrontent régulièrement l'armée congolaise et des troupes rebelles, les militaires, parmi lesquels un lieutenant-colonel, ont été condamnés à des peines allant de 10 à 20 ans de prison.

« À ma connaissance, c'était la première fois qu'un commandant de haut rang de l'armée nationale ainsi que trois majors, un capitaine et six soldats sont arrêtés, jugés et condamnés pour des violences sexuelles liées au conflit en RDC », a indiqué Margot Wallström dans un communiqué rendu public après la fin du procès.

« Ces verdicts adressent un signal fort en RDC et ailleurs, les violences sexuelles ne sont pas acceptables et ne sont pas tolérées. Cela montre aussi que la lutte contre l'impunité est possible », a-t-elle ajouté, estimant qu'il était « impératif que les autres auteurs soient retrouvés et traduits en justice, pour les viols à Fizi ainsi que les atrocités à Walikale ».

L'année dernière, entre le 30 juillet et le 2 août, au moins 240 civils avaient été violés dans 13 villages le long d'une portion de route de 21 kilomètres du territoire de Walikale contrôlée par des éléments du Front démocratique de libération du Rwanda (FDLR) et des milices Maï-Maï alliées.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Wallström tire la sonnette d'alarme sur les violences sexuelles dans les conflits

Face au nombre de personnes victimes de violences sexuelles dans les conflits à travers le monde, la Représentante spéciale de l'ONU sur la question, Margot Wallström, y voit une « arme de guerre » et rappelle que le champ de bataille ne se concentre pas qu'en Afrique subsaharienne.