L'UNESCO condamne le meurtre d'un journaliste égyptien

10 février 2011

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a condamné jeudi le meurtre du journaliste égyptien Ahmed Mohammed Mahmoud, qui a succombé à ses blessures le 4 février. Le 29 janvier, il avait reçu une balle dans la tête alors qu'il couvrait les manifestations qui se déroulent depuis le 25 janvier au Caire.

« Je condamne le meurtre du journaliste Ahmed Mohammed Mahmoud », a déclaré la Directrice générale. « La violence contre les journalistes constitue une attaque contre ce droit fondamental qu'est la liberté d'expression, elle est de fait une menace directe pour la démocratie. Les médias doivent pouvoir travailler en toute sécurité afin d'alimenter un débat libre et indépendant. Je compte sur les autorités égyptiennes pour faire tout ce qui est en leur pouvoir afin de faire toute la lumière sur ce meurtre et traduire ses coupables en justice ».

Ahmed Mohammed Mahmoud, âgé de 36 ans, couvrait les manifestations qui se déroulent au Caire depuis le 25 janvier pour le journal Al-Taawun, édité par la fondation publique Al-Ahram. Il a été blessé d'une balle dans la tête alors qu'il prenait des photos des manifestations depuis le balcon de son appartement situé à proximité de la place Tahrir, épicentre de la contestation. Il est mort de ses blessures six jours plus tard à l'hôpital du Caire.

Depuis le début des manifestations à ce jour, la situation des médias en Egypte demeure préoccupante, estime l'UNESCO. Des informations ont été reçues faisant état de violences à l'encontre de reporters, dont les équipements ont été confisqués. Des journalistes ont été arrêtés. De plus, de nombreux médias ont vu leurs autorisations suspendues et leurs transmissions via satellite bloquées.

La Directrice générale réitère son appel à respecter les droits à la liberté d'expression et à la liberté d'informer énoncés dans l'article 19 de la Déclaration universelle des droits de l'homme.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Egypte : Ban Ki-moon défend un vrai dialogue entre les autorités et le peuple

Alors que les manifestations contre le régime du Président Hosni Moubarak se poursuivaient mardi en Egypte, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a souhaité qu'un véritable dialogue entre les autorités et le peuple conduise à une transition ordonnée et pacifique.