Egypte : Ban Ki-moon défend un vrai dialogue entre les autorités et le peuple

8 février 2011
Des Egyptiens manifestant au Caire en janvier 2011 contre le régime de l'ancien Président Hosni Moubarak.

Alors que les manifestations contre le régime du Président Hosni Moubarak se poursuivaient mardi en Egypte, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a souhaité qu'un véritable dialogue entre les autorités et le peuple conduise à une transition ordonnée et pacifique.

Alors que les manifestations contre le régime du Président Hosni Moubarak se poursuivaient mardi en Egypte, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a souhaité qu'un véritable dialogue entre les autorités et le peuple conduise à une transition ordonnée et pacifique.

« J'appelle toutes les parties à éviter la violence et à garantir la liberté d'expression et d'information », a déclaré le Secrétaire général lors d'un point de presse à l'issue de consultations avec le Conseil de sécurité de l'ONU.

« Les Egyptiens sont clairement frustrés et appellent à des réformes courageuses. Il incombe aux dirigeants égyptiens, et cela est valable pour tous les pays dans le monde, d'écouter attentivement les préoccupations et aspirations légitimes de leur peuple », a-t-il ajouté. « Une transition pacifique et ordonnée est cruciale. J'espère qu'un véritable dialogue entre les dirigeants et le peuple conduira au début d'un tel processus. »

« Les détails de ce processus, et l'avenir de leur pays, sont à définir par le peuple égyptien. Les Nations Unies se tiennent prêtes à fournir une assistance », a encore dit le Secrétaire général.

Evoquant la réunion du Quatuor sur le Moyen-Orient (Nations Unies, Union européenne, Etats-Unis et Russie) à laquelle il a participé ce week-end à Munich, il a rappelé que les participants n'avaient pas parlé spécifiquement de la situation en Egypte mais qu'ils étaient « tous conscients » que l'Egypte restait « un partenaire crucial pour l'Autorité palestinienne et Israël, ainsi que pour le processus de paix ».

“Le rôle stratégique que l’Egypte joue dans le processus de paix au Moyen-Orient devrait être préservé. C’est pourquoi je demande que cette transition se fasse de manière ordonnée et pacifique afin qu’il n’y ait pas d’impact négatif soudain », a dit Ban Ki-moon.

« Le Président Moubarak lui-même joue un rôle clé dans ce processus » de paix », a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.