Egypte : Ban Ki-moon défend un vrai dialogue entre les autorités et le peuple

8 février 2011

Alors que les manifestations contre le régime du Président Hosni Moubarak se poursuivaient mardi en Egypte, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a souhaité qu'un véritable dialogue entre les autorités et le peuple conduise à une transition ordonnée et pacifique.

Alors que les manifestations contre le régime du Président Hosni Moubarak se poursuivaient mardi en Egypte, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a souhaité qu'un véritable dialogue entre les autorités et le peuple conduise à une transition ordonnée et pacifique.

« J'appelle toutes les parties à éviter la violence et à garantir la liberté d'expression et d'information », a déclaré le Secrétaire général lors d'un point de presse à l'issue de consultations avec le Conseil de sécurité de l'ONU.

« Les Egyptiens sont clairement frustrés et appellent à des réformes courageuses. Il incombe aux dirigeants égyptiens, et cela est valable pour tous les pays dans le monde, d'écouter attentivement les préoccupations et aspirations légitimes de leur peuple », a-t-il ajouté. « Une transition pacifique et ordonnée est cruciale. J'espère qu'un véritable dialogue entre les dirigeants et le peuple conduira au début d'un tel processus. »

« Les détails de ce processus, et l'avenir de leur pays, sont à définir par le peuple égyptien. Les Nations Unies se tiennent prêtes à fournir une assistance », a encore dit le Secrétaire général.

Evoquant la réunion du Quatuor sur le Moyen-Orient (Nations Unies, Union européenne, Etats-Unis et Russie) à laquelle il a participé ce week-end à Munich, il a rappelé que les participants n'avaient pas parlé spécifiquement de la situation en Egypte mais qu'ils étaient « tous conscients » que l'Egypte restait « un partenaire crucial pour l'Autorité palestinienne et Israël, ainsi que pour le processus de paix ».

“Le rôle stratégique que l’Egypte joue dans le processus de paix au Moyen-Orient devrait être préservé. C’est pourquoi je demande que cette transition se fasse de manière ordonnée et pacifique afin qu’il n’y ait pas d’impact négatif soudain », a dit Ban Ki-moon.

« Le Président Moubarak lui-même joue un rôle clé dans ce processus » de paix », a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Egypte : les services de sécurité doivent protéger la population, rappelle Pillay

La Haut commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Navi Pillay, a exhorté les autorités égyptiennes à appeler de manière « claire » et « explicite » les forces de sécurité et les services de renseignements à protéger la population, alors qu'elle les soupçonne d'entretenir le chaos pour justifier le maintien au pouvoir du Président Hosni Moubarak.