Sri Lanka : 300.000 familles touchées par de nouvelles inondations

Sri Lanka : 300.000 familles touchées par de nouvelles inondations

media:entermedia_image:6796b21d-5a52-413a-be0b-657dc449bc28
Les fortes pluies qui se sont abattues ces sept derniers jours sur le Sri Lanka ont provoqué des inondations dans 18 districts de l'Est, du Nord, du Centre-Nord et d'Uva et dans plusieurs provinces du Sud, affectant près de 984.256 personnes, environ 300.000 familles, selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Les fortes pluies qui se sont abattues ces sept derniers jours sur le Sri Lanka ont provoqué des inondations dans 18 districts de l'Est, du Nord, du Centre-Nord et d'Uva et dans plusieurs provinces du Sud, affectant près d'un million de personnes, soit environ 300.000 familles, selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Dans un communiqué, OCHA indique que « beaucoup de réservoirs débordent ou déborderont bientôt ». « Les menaces que cela représente sur les digues ont contraint les autorités à ouvrir les vannes de certains d'entre elles à travers l'île. Plusieurs routes continuent d'être inondées en raison des crues, compliquant encore plus les efforts d'assistance menées par le gouvernement », précise l'agence onusienne, avant de souligner que le nombre de personnes affectées et déplacées continue d'augmenter.

Selon le Centre de gestion des catastrophes (DMC), 984.256 personnes ont été affectées par ces nouvelles inondations, principalement dans les districts de Trincomalee (326.638), Batticaloa (225.080), Anuradhapura (200.000) et Ampara (98.501). Sept morts, cinq blessés et deux disparus sont également signalés.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires signale que depuis le début des inondations début janvier, 185.820 personnes (50.121 familles) ont été déplacées dans 543 centres d'évacuation temporaires dans 13 districts du pays. Les déplacements les plus importants ont été enregistrés dans les districts de Batticaloa (78.973), Trincomalee (65688), Polonnaruwa (18 325) et d'Ampara (14029).

A l'heure actuelle, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), le Programme alimentaire mondial (PAM), l'Organisation internationale des migrations (OIM), le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ont déployé des équipes pour assister les autorités sri lankaises dans les opérations d'assistance et de prise en charge des victimes de ces inondations.