Afghanistan : la culture du pavot encore en baisse, selon l'ONUDC

31 janvier 2011

La culture du pavot en Afghanistan devrait diminuer légèrement cette année, malgré les prix élevés actuels de l'opium, a indiqué lundi l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC).

« Les résultats d'une étude sur l'évaluation des quantités de pavot cultivé dans les régions du sud sont encourageants », a déclaré dans un communiqué le Directeur exécutif de l'ONUDC, Iouri Fedotov.

« Une combinaison de facteurs semblent avoir contribué à cette évolution : le temps sec, les efforts entrepris contre la culture du pavot et en faveur d'un contrôle croissant du gouvernement, ainsi que des alternatives licites au pavot », a-t-il ajouté.

Selon l'ONUDC, les graines de pavot plantées par les cultivateurs commencent à germer en hiver dans les provinces productrices d'opium situées au sud, à l'ouest et à l'est de l'Afghanistan, au contraire des régions du nord où elles germent plus tard dans l'année.

La baisse prévue de la culture du pavot, ainsi que la sécheresse prolongée dans le sud pourraient conduire à une autre année de réduction de la production d'opium, a encore indiqué l'agence onusienne, qui rappelle que l'année 2010 avait déjà été marquée par une réduction de moitié de la production et une flambée des prix.

L'enquête menée par l'ONUDC met une fois de plus en évidence la corrélation directe qui existe entre l'insécurité, le manque d'aide à l'agriculture et de la culture du pavot. « Les villages en situation d'insécurité et qui manquent d'assistance agricole sont plus enclin à cultiver le pavot cette année que ceux jouissant d'une meilleure sécurité et assistance », constate l'agence.

« 90% des villages en situation d'insécurité sont impliqués dans la culture d'opium, tandis que ceux ciblés par les campagnes de sensibilisation anti-pavot sont beaucoup moins susceptibles de le cultiver le pavot », souligne encore l'ONUDC.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Afghanistan : signature d'un accord contre l'usage des enfants soldats

Le gouvernement afghan s'est engagé dimanche à prendre des mesures supplémentaires pour protéger les enfants touchés par le conflit armé dans le pays, en signant un accord majeur destiné à éviter le recrutement de mineurs dans les forces de sécurité nationales et à empêcher d'autres violations perpétrés contre des enfants dans le conflit.