Somalie : le processus de transition a besoin de soutiens, estime Ban Ki-moon

31 janvier 2011

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a rappelé la nécessité d'aider le Gouvernement fédéral de transition de Somalie dans ses efforts à instaurer un climat de réconciliation entre groupes politiques et armés.

« Les consultations devraient fournir une plate-forme pour le dialogue entre les Somaliens, y compris ceux qui sont encore en dehors du processus politique », a déclaré le Secrétaire général à l'occasion d'une rencontre de haut-niveau sur la Somalie organisée en marge du Sommet de l'Union Africaine (UA) à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne.

Le chef de l'ONU a appelé les autorités somaliennes à intensifier les négociations et à conclure les consultations sur l'élaboration d'une nouvelle Constitution. Il a aussi encouragé les dirigeants à respecter la Feuille de route de transition notamment en mettant en œuvre une stratégie sur la sécurité. L'objectif pour le gouvernement est de développer ses propres forces de sécurité pour intervenir en dehors Mogadiscio, a estimé Ban Ki-moon.

Sur la piraterie, Ban Ki-moon a noté les recommandations élaborées par son Conseiller spécial pour les questions juridiques liées à la piraterie au large des côtes somaliennes, Jack Lang. Le Chef de l'ONU a notamment souligné les trois axes de lutte contre la piraterie; la dissuasion, l'Etat de droit et la sécurité et le développement.

Il a exprimé son inquiétude sur la détérioration de la situation humanitaire dans le pays, surtout pour les personnes déplacées. La sécheresse sévit toujours dans certaines parties du pays. Il a fait part de son inquiétude sur des violations des droits humains dans les zones tenues par les insurgés.

« Ces défis exigent une approche globale qui prennent en compte tous les partenaires. Nous devons tous faire de notre mieux pour mettre un terme à la violence et l'instabilité qui a submergé la Somalie depuis si longtemps », a déclaré Ban Ki-moon.

En marge du Sommet de l'UA, le Secrétaire général s'est entretenu avec le Président de la Somalie, Sheikh Sharif Sheikh Ahmed. Ils ont notamment abordé les questions de coopération entre l'ONU et le Gouvernement fédéral de transition.

Mardi, la Secrétaire générale adjointe de l'ONU aux affaires humanitaires, Valerie Amos, doit se rendre au Kenya puis en Somalie afin d'évaluer l'impact de la sécheresse sur les déplacés.

Selon le Haut commissariat pour les refugiés (HCR), près de 20.000 personnes ont quitté leur lieux de résidence en raison de la sécheresse qui a détruit les récoltes. Plus de 10.000 autres personnes ont fui Mogadiscio à cause de la sécheresse.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Somalie : la transition doit être achevée en août, rappelle l'ONU

« Nous avons moins de sept mois avant la fin de la transition, et pourtant beaucoup reste à faire. Il ya eu un accord unanime, tant à l'intérieur et l'extérieur de la Somalie, que la période de transition doit prendre fin en août, comme prévu par l'Accord de paix de Djibouti », a souligné mercredi, le Représentant spécial de l'ONU en Somalie, Augustine P. Mahiga, en marge du Sommet de l'Union africaine qui s'est ouvert à Addis-Abeba, en Ethiopie.