La Côte d'Ivoire touchée par une épidémie de choléra

29 janvier 2011

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) annonce qu'une épidémie de choléra a éclaté dans le quartier d'Adjamé, à Abidjan.

« Jusqu'à présent, il y a 35 cas confirmés et sept décès, avec un taux de mortalité de 20%, ce qui est beaucoup trop élevé. L'UNICEF travaille avec ses partenaires, dont l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour répondre à cette crise », a déclaré la Directrice de l'UNICEF en Côte d'Ivoire, Sylvie Dossou.

L'agence onusienne va fournir 250.000 barres de savon et cinq kits sanitaire de traitement du choléra. Elle soutient aussi une campagne de sensibilisation avec 3000 affiches sur l'hygiène à respecter pour éviter la propagation de la maladie

« Le choléra peut tout à fait être évité, mais nous devons agir rapidement pour éviter le pire », a ajouté Sylvie Dossou.

Le choléra est une infection intestinale aiguë très virulente qui peut tuer en quelques heures. Elle est toutefois facile à traiter et jusqu'à 80% des malades peut être sauvé avec l'administration rapide de sels de réhydratation orale, dont le coût n'excède par 0,10 dollars par traitement.

Les patients les plus gravement déshydratés se voient administrer des fluides intraveineux.

Les cinq kits de traitement déployés par l'UNICEF ont suffisamment de médicaments et de matériel médical pour traiter 1000 patients. Chaque kit contient 800 comprimés de purification d'eau, des antibiotiques, des gants d'examen, des aiguilles intraveineuses et des savons. L'UNICEF a également commandé 20.000 comprimés de purification de l'eau et 10.000 affiches supplémentaires.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Côte d'Ivoire : Ban Ki-moon appelle à nouveau Gbagbo à respecter la volonté du peuple

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé une nouvelle fois vendredi le Président sortant de Côte d'Ivoire, Laurent Gbagbo, à respecter la volonté du peuple ivoirien qui a décidé lors du second tour de l'élection présidentielle le 28 novembre 2010 de ne pas le réélire.