Margot Wallström préoccupée par les violences sexuelles en Côte d'Ivoire

27 janvier 2011

« Après les rapports faisant état de viols en Côte d'Ivoire, je condamne de la manière la plus ferme l'usage des violences sexuelles à des fins politiques. Sur la foi d'informations préliminaires, il semble que ces attaques visent des cibles politiques attentivement sélectionnées », a déclaré la Représentante spéciale de l'ONU sur la violence sexuelle dans les conflits, Margot Wallström, dans un communiqué publié mercredi soir.

« Depuis que j'ai fait part de ma profonde préoccupation sur la crise post électorale en Côte d'Ivoire, la situation sécuritaire pour les femmes et les filles s'est malheureusement détériorée dans l'ouest du pays », poursuit-elle, avant de réclamer « des mesures d'urgence pour éviter le risque d'une augmentation des violences sexuelles et assurer la protection des civils, en particulier celle des femmes et des filles ».

Dans son communiqué, Margot Wallström rappelle également qu'en décembre dernier, le Conseil de sécurité de l'ONU a réitéré son engagement « à prendre en considération les violences sexuelles dans l'imposition d'éventuelles sanctions ».

« J'attends des autorités qu'elles enquêtent rapidement et minutieusement sur ces incidents. Il est important, non seulement d'avoir une idée précise de ce qui s'est passé, mais aussi de qui sont les auteurs de ces violations des droits de l'homme. En dernier lieu, il est crucial que les auteurs soient tenus pour responsables et que justice soit rendue à toutes les victimes de violences sexuelles en Côte d'Ivoire », ajoute-t-elle.

« L'ONU continuera à suivre de près et enregistrer les allégations de violences sexuelles et d'autres violations des droits de l'homme», conclut la Représentante spéciale.

De son côté, le porte-parole adjoint de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI), Kenneth Blackman, a annoncé jeudi que l'ONUCI, à travers sa Division des droits de l'homme, avait répertorié 11 nouveaux cas de personnes tuées, portant à 271 le nombre de morts enregistrés depuis les incidents du 16 décembre 2010. La Division a également enregistré quatre cas de disparitions et trois cas de viol, a-t-il ajouté.

Le porte-parole a par ailleurs indiqué que le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la Côte d'Ivoire, Y J Choi, partait aujourd'hui pour Addis Abeba, en Ethiopie, pour participer au sommet de l'Union Africaine, qui examinera notamment la situation en Côte d'Ivoire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Côte d'Ivoire : l'ONU s'inquiète des accusations d'abus contre des enfants

La Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour les enfants et les conflits armés, Radikha Coomaraswamy, s'est dite mardi profondément préoccupée par les accusations récurrentes de meurtres, de mutilations et d'enlèvements d'enfants en Côte d'Ivoire depuis le début de la crise post électorale.