République centrafricaine : l'ONU plaide pour des élections transparentes

21 janvier 2011

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a indiqué vendredi qu'il suivra avec « intérêt les élections présidentielles et législatives » prévues le 23 janvier en République centrafricaine et qu'il souhaitait que ces scrutins soient « crédibles, transparents et ouverts à tous ».

« Ces élections représentent un élément important des recommandations du Dialogue Politique Inclusif tenu entre le gouvernement, l'opposition politique et d'autres mouvements afin de consolider la paix dans le pays », a souligné le porte-parole de Ban Ki-moon dans un communiqué de presse.

« Il est important que ces élections soient crédibles, transparentes et ouvertes à tous et que les résultats soient respectés par tous les candidats et partis conformément au code de conduite. Le Bureau Intégré des Nations Unies en Centrafrique (BINUCA) et l'Equipe-Pays des Nations Unies travaillent de concert avec les autorités centrafricaines pour aider à consolider la paix dans le pays », a-t-il ajouté.

Le Secrétaire général a salué « la récente signature du code de conduite électoral » et a rendu hommage « à tous les candidats et partis pour leur participation pacifique à la campagne électorale qui prend fin aujourd'hui ». Il a exprime son espoir de voir le processus électoral contribuer « à poser les jalons de la stabilité et du développement en République centrafricaine ».

Le 14 décembre dernier, le Conseil de sécurité de l'ONU s'était félicité des progrès réalisés par le pays mais demeurait vivement préoccupé par la situation en matière de sécurité.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Centrafrique : le Conseil de sécurité s'inquiète de l'insécurité

Le Conseil de sécurité de l'ONU a apporté mardi son soutien aux efforts déployés en faveur de la réconciliation nationale en République centrafricaine et s'est félicité des progrès réalisés jusqu'à présent même s'il demeure vivement préoccupé par la situation en matière de sécurité.