Darfour : l'ONU appelle au calme après de nouveaux affrontements meurtriers

18 janvier 2011

Le Représentant spécial conjoint de l'ONU et de l'Union africaine au Darfour et chef de la Mission conjointe (MINUAD) dans cette région du Soudan, Ibrahim Gambari, a appelé mardi « au calme » et « à la retenue » après les récents incidents survenus à Nertiti, dans la région du Darfour-Ouest.

« Des violences ont éclaté le 15 janvier dans la ville de Nertiti située à 63 kilomètres à l'est de Zalingei, alors qu'un officier du Service national de renseignement et de sécurité a été tué par des individus armés non identifiés », a indiqué la MINUAD dans un communiqué de presse.

Après cet incident, les autorités locales sont parties à la recherche du suspect en fouillant « maison par maison ». La recherche a créé des tensions et des affrontements au cours desquels un policier soudanais et un autre officier de renseignement ont été tués dans un échange de tirs.

« Dans la tentative du gouvernement de débusquer les suspects, plusieurs propriétés ont été endommagées ou détruites », a indiqué la Mission qui précise après une évaluation sur le terrain que plusieurs maisons et magasins ont été brûlés.

Actuellement, la situation dans la localité est calme et la MINUAD continue ses patrouilles de routine.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Darfour : rencontre à Khartoum sur le processus de paix

Une rencontre sur le Processus de paix au Darfour s'est tenue dimanche à Khartoum, la capitale du Soudan, réunissant le Groupe de mise en œuvre de haut niveau pour le Soudan de l'Union africaine (UA), le gouvernement du Soudan, le gouvernement des Etats-Unis et la Mission conjointe de l'ONU et de l'Union africaine au Darfour (MINUAD).