Népal : l'ONU salue un accord sur la surveillance des armes et des armées

Népal : l'ONU salue un accord sur la surveillance des armes et des armées

En 2006, les rebelles maoïstes et le gouvernement népalais ont signé un accord de paix historique.
La Représentante du Secrétaire général au Népal, Karin Landgren, a salué samedi l'accord conclu vendredi soir entre le gouvernement du Népal et les Maoïstes sur un nouveau mécanisme permettant de surveiller les armes et les armées après le départ de la Mission des Nations Unies au Népal (MINUNEP).

Créée en 2007, après l'accord de paix entre le gouvernement et les Maoïstes qui a mis fin à une guerre civile ayant fait plus de 13.000 morts, la MINUNEP était chargée de surveiller les armes les armées des deux parties. Son mandat s'achève le 15 janvier à minuit.

"Je félicite le gouvernement et le Parti communiste unifié du Népal-Maoïste pour avoir convenu d'arrangements pour surveiller les armes, ce qui est crucial pour renforcer la confiance dans le processus de paix. J'espère que les parties s'appuieront sur ce succès pour assurer la mise oeuvre, attendue depuis longtemps, de l'intégration et de la réinsertion des soldats maoïstes", a dit Mme Landgren dans un communiqué.

"Même s'il est arrivé au dernier moment, l'accord devrait ouvrir la voie à l'examen par le quartier général de l'ONU d'un prêt temporaire et ensuite d'une donation au gouvernement d'un circuit de télévision interne et d'autres équipements associés qui peuvent être transférés selon les procédures de l'ONU. La nécessité d'un accord sur la poursuite des arrangements en matière de surveillance avant que tout transfert d'équipements de l'ONU puisse être considéré semble avoir été remplie", a-t-elle ajouté.

La Représentante de l'ONU a indiqué que l'ONU continuerait d'apporter un soutien au nouveau mécanisme de surveillance. "Même s'ils doivent partir dans quelques heures, les inspecteurs de la MINUNEP se préparent pour former les membres du nouveau mécanisme de surveillance", a-t-elle ajouté.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a réaffirmé vendredi « son soutien au processus de paix » au Népal et a exhorté le gouvernement népalais et tous les partis politiques « à redoubler d'efforts et à continuer de travailler de concert dans un esprit de consensus ». Il les a encouragés « à achever la rédaction de la nouvelle constitution dans les délais prévus".