Côte d'Ivoire : l'ONU déplore une embuscade contre des Casques bleus

12 janvier 2011
Des casques bleus de l'ONUCI en patrouille.

L'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) a déploré mercredi une embuscade perpétrée contre ses Casques bleus par des forces armées du camp du Président sortant Laurent Gbagbo dans la nuit du mardi au mercredi, dans la commune abidjanaise d'Abobo.

« Une équipe mixte de militaires et de policiers de l'ONU revenait d'une patrouille au quartier PK 18 de la commune d'Abobo lorsqu'elle a essuyé des tirs croisés provenant des deux côtés de la route. Les forces onusiennes ont été obligées de riposter aux tirs. Trois membres des forces de l'ONU ont été légèrement blessés lors de l'incident », a indiqué l'ONUCI.

La mission note que cette embuscade survient un jour après le blocage et le pillage par des forces du camp du Président Gbagbo, d'un convoi de vivres destiné à l'Hôtel du Golf et escorté par ses soins.

L'ONUCI rappelle que « ses règles d'engagement ne permettent aux Casques Bleus de tirer que lorsqu'ils sont la cible d'attaques armées » et réitère « son appel au calme et invite toutes les parties concernées à éviter tout recours à la violence ».

Cet incident survient alors que le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné lundi les attaques perpétrées contre des civils ivoiriens et les Casques bleus de l'ONUCI.

La Côte d'Ivoire est confrontée à une crise politique depuis le second tour de l'élection présidentielle du 28 novembre. Le Président sortant Laurent Gbagbo refuse de quitter le pouvoir et de laisser la place au Président élu Alassane Ouattara, dont la victoire a été reconnue par la communauté internationale. Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a dénombré plus de 25.000 réfugiés ivoiriens au Libéria.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.