Darfour : la MINUAD va renforcer la protection des civils

6 janvier 2011
Un convoi de la MINUAD au Darfour.

« Nous continuerons à améliorer nos opérations sur le terrain, et en liaison constante avec les autorités locales, à assurer le suivi de la situation pour accroître notre sensibilisation à la sécurité et assurer une préparation complète de notre part », a déclaré jeudi le Représentant spécial de l'ONU et de l'Union africaine au Darfour et chef de la mission conjointe (MINUAD) dans cette région du Soudan, Ibrahim Gambari.

« Nous continuerons à améliorer nos opérations sur le terrain, et en liaison constante avec les autorités locales, à assurer le suivi de la situation pour accroître notre sensibilisation à la sécurité et assurer une préparation complète de notre part », a déclaré jeudi le Représentant spécial de l'ONU et de l'Union africaine au Darfour et chef de la mission conjointe (MINUAD) dans cette région du Soudan, Ibrahim Gambari.

Dans un discours devant des membres de la MINUAD à El Fahser, la capitale du nord du Darfour, il a estimé que l'année 2011 serait une année « très critique pour l'avenir de la MINUAD, l'avenir du Soudan, peut-être même l'avenir de l'Afrique ».

« Notre priorité sera de continuer à travailler pour construire un environnement plus sûr et plus stable, y compris par la protection de la population civile, en continuant à soutenir la paix au Darfour et le processus politique et la recherche d'un règlement politique global et inclusif, traitant les causes profondes du conflit au Darfour », a-t-il poursuivi.

Ibrahim Gambari a également souligné que la MINUAD continuerait de soutenir le processus de retour volontaire dans leurs foyers d'origine des personnes déplacées internes (PDI) et des réfugiés.

«Il y a encore de nombreux obstacles qui nous attendent en 2011. Nous ne réussirons que si nous continuons à travailler avec dévouement et engagement, comme nous l'avons fait dans les années précédentes », a-t-il encore ajouté, avant de remercier le personnel de la mission onusienne pour sa contribution et ses sacrifices.

Depuis 2008, la MINUAD est chargée de la protection des populations civiles et de mettre un terme aux violences qui déchirent le Darfour depuis plus de sept ans. La guerre civile entre le gouvernement, ses milices alliées et les groupes rebelles armés a déjà fait au moins 300.000 morts et provoqué la fuite de leurs foyers de près de 2,7 millions de personnes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.