L'ONU soutient la lutte des pays de l'Afrique australe contre les violences aux femmes

6 janvier 2011

Dans le but d'aider les institutions des pays du sud de l'Afrique chargées de l'application des lois contre la violence fondée sur le sexe, l'Office des Nations Unies pour la drogue et le crime (ONUDC) a annoncé jeudi la publication d'un manuel spécial et le lancement d'un programme de formation pour améliorer la capacité des forces de sécurité du pays.

Dans le but d'aider les institutions des pays du sud de l'Afrique chargées de l'application des lois contre la violence fondée sur le sexe, l'Office des Nations Unies pour la drogue et le crime (ONUDC) a annoncé jeudi la publication d'un manuel spécial et le lancement d'un programme de formation pour améliorer la capacité des forces de sécurité du pays.

L'agence onusienne va travailler avec des fonctionnaires et des représentants de la société civile au Botswana, au Lesotho, au Mozambique, en Namibie, en Afrique du Sud et au Zimbabwe, pour soutenir l'application des lois et les efforts des systèmes judiciaires de ces Etats dans leurs efforts pour lutter contre la violence contre les femmes.

Le manuel est conçu pour les premiers intervenants, notamment la police. Il doit l'aider à identifier les actes de violence contre les femmes en donnant un aperçu des normes juridiques existantes et en donnant des conseils sur la manière d'intervenir. Il se concentre sur la façon d'enquêter, un processus qui exige une certaine sensibilité aux questions liées à ce type de violence.

De son côté, le programme de formation a été développé pour doter les polices locales et nationales des connaissances et des compétences nécessaires pour répondre efficacement aux violences contre des femmes, en mettant notamment l'accent sur la violence dans les relations intimes.

La formation comprend également des mesures préventives, ces conseils sur la façon de répondre et d'enquêter sur les actes de violence, ainsi que sur les ressources nécessaires pour répondre aux besoins des victimes pendant et après un incident (foyer, protection?).

A côté de cette initiative régionale mettant l'accent sur l'application des lois, l'ONUDC va également travailler avec les communautés d'Afrique du Sud pour fournir un soutien au niveau local aux victimes de la violence sexiste.

Plusieurs structures de « guichets uniques » ont déjà été établies par l'ONUDC en Afrique du Sud, pour offrir aux victimes, en un seul et même lieu, des services juridiques, psychologiques et médicaux, ainsi que des services de réadaptation pour les hommes, avec l'objectif de briser le cycle de la violence domestique.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Myanmar, plaque tournante de la production et du trafic d'amphétamine

La fabrication, le trafic et la consommation de drogues synthétiques au Myanmar prend des proportions alarmantes et menace les pays voisins en raison de la contrebande de méthamphétamine et autres stimulants à base d'amphétamines vers les pays limitrophes et d'autres parties de l'Asie de l'Est et du Sud-Est, a mis en garde mardi l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC ) dans un nouveau rapport rendu public.