En 2010, l'industrie du transport aérien a connu une forte reprise

4 janvier 2011

Selon les statistiques provisoires rendues public par l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), les compagnies aériennes des 190 États membres ont transporté quelque 2,5 milliards de passagers en 2010, soit 6,3 % de plus qu'en 2009, année où le taux a fléchi en raison de la crise financière mondiale.

Selon les statistiques provisoires rendues public par l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), les compagnies aériennes des 190 États membres ont transporté quelque 2,5 milliards de passagers en 2010, soit 6,3% de plus qu'en 2009, année où le taux a fléchi en raison de la crise financière mondiale.

Selon l'organisation, l'importante croissance du trafic aérien reflète les perspectives positives de l'économie mondiale. Le trafic international a ainsi progressé de 8,8%, du fait d'une forte reprise des voyages d'affaires et de loisir sur de grandes distances, en particulier dans les marchés émergents tels que le Brésil, la Russie, l'Inde et la Chine, où le tourisme continue de prospérer.

La plus forte hausse, 21%, a été enregistrée par les compagnies aériennes du Moyen-Orient, devant celles de la région Asie/Pacifique, avec 12,9% d'augmentation, d'Amérique latine, avec 11,4% et d'Afrique, avec 10%. Pour les marchés mûrs que sont l'Amérique du Nord et l'Europe, la hausse a été de 6,2% et 6,7%, respectivement. Ces chiffres plus bas s'expliquent par un volume de trafic plus grand.

Par ailleurs, la demande de voyage aérien est demeurée forte malgré les incidences de l'éruption du volcan Eyjafjallajökull, qui a entraîné la fermeture partielle de l'espace aérien européen au printemps, perturbant les déplacements d'affaires et de loisir et paralysant les mouvements de fret. Plus de 100.000 vols ont été annulés, dont 80% dans le marché intra-européen, et 9 millions de passagers ont été touchés.

En ce qui concerne le trafic intérieur, en 2010, les marchés ont dans l'ensemble augmenté de 6,9% par rapport à 2009. Les taux de croissance ont été de 1,5%, 3,6% et 4% en Amérique du Nord, au Moyen-Orient et en Afrique, respectivement, contre 15,1% dans la région Asie/Pacifique, 15,9% en Amérique latine et 12,2% en Europe. Les volumes de la région Asie/Pacifique ont profité d'une hausse d'environ 20% du marché intérieur chinois.

Dans l'ensemble, l'augmentation impressionnante du trafic international et la progression vigoureuse des marchés intérieurs dans les pays en développement, combinées à une croissance économique plus élevée que dans les pays développés, ont engendré un régime à deux vitesses qui a produit les disparités régionales constatées.

Selon l'OACI, la crise internationale a accentué certaines tendances du secteur du transport aérien déjà observées auparavant. Les fusions se sont ains accélérées, principalement chez les transporteurs américains et européens, ce qui leur a permis de maintenir une position concurrentielle, tandis que le développement de nouveaux modèles d'exploitation aérienne s'est renforcé.

Au Moyen-Orient, les compagnies aériennes tirent parti de la libéralisation en cours dans le secteur pour offrir une gamme de produits à rapport qualité-prix optimisé, avec des correspondances stratégiques à destination d'aéroports pivots bien situés et des avions modernes et efficaces, le tout combiné à des mesures attrayantes en ce qui a trait aux sièges et aux prestations.

Sur la base d'une croissance de l'économie mondiale supérieure à 4% pour les trois prochaines années, l'OACI prévoit que le trafic mondial augmentera de 4,7% en 2011 et de 4,9% en 2012. Le prix du pétrole, qui est actuellement de plus de 80 dollars/baril, plus que le niveau moyen de 2007, demeure une entrave potentielle à la croissance, mais son incidence pourrait être atténuée par la livraison de nouveaux aéronefs consommant moins de carburant.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.