La FINUL dément le rapatriement de Casques bleus espionnant pour Israël

31 décembre 2010

La Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL) a réfuté vendredi les informations diffusées dans la presse selon lesquelles elle aurait procédé au rapatriement de plusieurs casques bleus qui se livraient à de l'espionnage au profit d'Israël.

.

La FINUL rappelle que son mandat et ses tâches sont déterminés par la résolution 1701 du Conseil de sécurité votée en en 2006 et que toutes ses troupes, venant de 35 pays, opèrent dans le respect des mêmes règles d'engagement.

La FINUL souligne également que ses casques bleus agissent d'une manière totalement impartiale et objective, conformément à leur mandat, et qu'elle rend compte au Conseil de sécurité, de manière totalement transparente, de tous les développements sur le terrain et toutes les violations éventuelles de la résolution 1701.

La force onusienne rappelle aussi que la mise en œuvre de la résolution 1701 et les opérations de la FINUL ont pour but d'assurer la stabilité au Sud Liban, de permettre aux populations de cette région de se sentir en sécurité et de vivre dans un environnement paisible.

Le casques bleus ont toujours essayer de faire tout leur possible pour aider et protéger les populations locales et le travail de la FINUL aurait été difficile sans l'appui solide de la population du sud, insiste encore la force onusienne, qui estime que cette symbiose est une source de fierté pour les soldats de la paix.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Liban : le Président Sleiman rend visite à la FINUL

Le Président du Liban Michel Sleiman a effectué mardi une visite au quartier général de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL), à Naqoura, dans le sud du pays, a indiqué la FINUL dans un communiqué.