Pakistan: des millions de déplacés toujours dans le besoin, rappelle l'ONU

31 décembre 2010

« Avec environ 20 millions de personnes touchées par des inondations dévastatrices, le pays fait encore face à sa plus grande crise humanitaire », ont indiqué vendredi l'Envoyé spécial de l'ONU pour l'assistance au Pakistan, Rauf-Engin Soysal, et le Coordonnateur résident, Timo Pakkala.

« Avec environ 20 millions de personnes touchées par des inondations dévastatrices, le pays fait encore face à sa plus grande crise humanitaire », ont indiqué vendredi l'Envoyé spécial de l'ONU pour l'assistance au Pakistan, Rauf-Engin Soysal, et le Coordonnateur résident, Timo Pakkala.

Dans un communiqué, ils rappellent que « des millions de Pakistanais ont encore besoin de secours et la reconstitution complète de leurs moyens de subsistance ainsi que la reconstruction des infrastructures prendront des années».

« Grâce à la résilience et la détermination des Pakistanais et avec l'appui des partenaires nationaux et de la communauté internationale, le pays va surmonter cette période difficile », ont-ils toutefois ajouté.

Les inondations qui ont débuté dans le nord à la fin du mois de juillet avant de se propager au reste du pays dans le courant du mois d'août ont touché quelque 20 millions de personnes dans les provinces de Khyber Pakhtunkhwa, du Sindh, du Pendjab et du Baloutchistan. Les écoles, les centres de santé, les infrastructures importantes telles que les systèmes d'assainissement, les ponts et les routes, ainsi que les terres cultivées, ont été entièrement ou partiellement détruits.

Début décembre, la Secrétaire générale adjointe de l'ONU aux Affaires humanitaires, Valerie Amos, s'était rendue au Pakistan et avait exhorté la communauté internationale à fournir les ressources nécessaires pour continuer à aider ceux qui ont besoin d'une aide vitale.

« Il ya un besoin persistant d'un soutien financier solide et je souhait attirer l'attention sur cette immense tragédie humaine. Il s'agit d'une situation d'urgence qui se poursuivra pendant des mois et des efforts considérables continueront d'être nécessaires, pour soutenir les activités de reconstruction et de développement », avait-elle déclaré à la presse internationale lors de sa seconde visiste dans le pays depuis la catastrophe.

En septembre, l'ONU avait lancé un appel de fonds d'un montant de 2 milliards de dollars pour les opérations d'aide aux victimes des inondations, le plus important jamais lancé par l'organisation pour une catastrophe naturelle. Il n'a jusqu'à présent été financé par les donateurs qu'à hauteur de 51%.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Pakistan : la baisse des fonds menace l'aide aux victimes des inondations de l'été

Alors que le Pakistan s'enfonce dans l'hiver et que des millions de déplacés continuent de rentrer dans leurs régions d'origine, l'ONU et ses partenaires ont averti vendredi que les besoins humanitaires des victimes des inondations de l'été demeuraient énormes, alors même que les ressources disponibles diminuaient drastiquement.