Le PAM et le HCR viennent en aide aux réfugiés ivoiriens

31 décembre 2010

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a acheminé au Libéria cinq tonnes de rations alimentaires pour plus de 18.000 Ivoiriens qui ont déjà traversé la frontière pour échapper à l''incertitude, au chaos et à la crainte de violences en Côte d''Ivoire.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a acheminé au Libéria cinq tonnes de rations alimentaires pour plus de 18.000 Ivoiriens qui ont déjà traversé la frontière pour échapper à l''incertitude, au chaos et à la crainte de violences en Côte d''Ivoire.

« Nous mobilisons les réserves alimentaires régionales et locales pour aider ces réfugiés, qui commencent l''année avec un sinistre. Beaucoup d''entre eux ont traversé la frontière avec peu de nourriture pour leurs familles », a déclaré vendredi le Directeur exécutif adjoint et Chef des opérations du PAM, Amir Abdulla.

La cargaison de cinq tonnes de rations alimentaires - suffisamment pour nourrir près de 15.000 personnes pendant une journée – va maintenant être envoyée près de la ville frontalière de Saclapea, dans le comté de Nimba, où les réfugiés sont actuellement accueillis.

Les distributions seront assurées en coordination avec le Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR), qui a indiqué vendredi qu''il s''apprêtait à établir un camp dans cette localité. Selon l''agence, 400 à 500 Ivoiriens arrivent en effet au Libéria chaque jour, 55% d''entre eux sont des femmes et 62% ont moins de 18 ans. Le HCR va également déployer du personnel supplémentaire pour renforcer son équipe d''intervention d''urgence au Libéria.

« Nos équipes au Libéria continuent à distribuer une aide d''urgence dans les villages où les réfugiés ont trouvé abri. Une fois enregistrés, les réfugiés reçoivent des bâches en plastique, des couvertures, des jerrycans, des nattes de couchage, des lampes, des seaux, du savon, des moustiquaires ainsi que d''autres articles domestiques de première nécessité », précisé le HCR dans un communiqué de presse.

Le PAM a par ailleurs commencé des opérations d''urgence en Côte d''Ivoire même, pour venir en aide aux personnes déplacées internes et travail à l''élaboration de plans d''urgence pour anticiper d''éventuels mouvements de dizaines de milliers de personnes dans les prochaines semaines.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Côte d'Ivoire : l'ONU met en garde contre les incitations à la haine

Les Conseillers spéciaux du Secrétaire général de l'ONU pour la prévention du génocide, Francis Deng, et pour la responsabilité de protéger, Edward Luck, se sont déclarés très préoccupés par l'évolution de la situation en Côte d'Ivoire et les graves violations des droits de l'homme commises par des partisans du Président sortant Laurent Gbagbo.