Côte d'Ivoire : un convoi de l'ONU attaqué, un Casque bleu blessé

28 décembre 2010

Un convoi de trois véhicules de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) transportant 22 casques bleus a été attaqué mardi à Yopougon alors qu'il se dirigeait vers Abidjan en provenance de l'intérieur du pays.

Un convoi de trois véhicules de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) transportant 22 casques bleus a été attaqué mardi à Yopougon alors qu’il se dirigeait vers Abidjan en provenance de l’intérieur du pays.

Une foule nombreuse a encerclé le convoi blessant un soldat au bras avec une machette et incendiant un des trois véhicules, a indiqué l'ONUCI dans un communiqué.

Grâce à l’intervention du chef d’Etat-Major général des Forces ivoiriennes de défense et de sécurité, le général Philippe Mangou, la situation est retournée à la normale.

"L’ONUCI condamne vigoureusement cette attaque et réitère sa détermination à poursuivre son travail au service du peuple ivoirien", a dit la Mission.

Par ailleurs, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la Côte d'Ivoire, YJ Choi, a rencontré mardi à Abidjan une délégation de trois chefs d'Etat de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) venus en Côte d'Ivoire pour trouver une solution à la crise politique à laquelle est confrontée ce pays depuis le second tour de l'élection présidentielle du 28 novembre.

La délégation composée des Présidents Pedro Pires du Cap Vert, Ernest Bai Koroma de Sierra Léone, et Yayi Boni du Bénin, est venue transmettre un message du sommet extraordinaire de la CEDEAO tenu le 24 décembre 2010 à Abuja, au Nigéria.

Le Chef de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire les a tenus informés du processus électoral qui est dans l'impasse depuis les résultats du second tour de l'élection présidentielle, a précisé l'ONUCI dans un communiqué.

Dans un communiqué ayant sanctionné son dernier sommet sur la Côte d'Ivoire, la CEDEAO, comme le reste de la communauté internationale, a reconnu la victoire du Président Alassane Ouattara et a demandé au Président sortant Laurent Gbagbo de lui céder le fauteuil présidentiel. Dans cette perspective, l'organisation sous-régionale a dépêché la délégation de trois chefs d'Etat en vue de trouver une solution pacifique au blocage politique actuel. Faute de quoi, la CEDEAO pourrait envisager une intervention militaire.

Le Chef de l'ONUCI avait déjà fait une présentation sur le processus électoral ivoirien devant un sommet extraordinaire de la CEDEAO à Abuja le 7 décembre 2010. A cette occasion, il avait expliqué la méthodologie de la certification qui lui avait permis de conclure à la victoire de M. Ouattara.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le chef des opérations de maintien de la paix de l'ONU en visite en Côte d'Ivoire

Le Chef du Département des opérations de maintien de la paix de l'ONU, Alain Le Roy, a rencontre lundi à Abidjan le Président-élu ivoirien Alassane Ouattara, au début d'une visite de quelques jours en Côte d'Ivoire.