Noël en Haïti : des Casques bleus distribuent des cadeaux à des enfants déplacés

23 décembre 2010

Dans le camp de déplacés situé derrière Belvil, un des quartiers de la capitale haïtienne Port-au-Prince, l'ambiance est plutôt bon enfant à quelques jours des fêtes de Noël. Devant l'une des quelque 300 tentes, des enfants de 3 à 12 ans patientent, sous le regard vigilant de leurs parents et des membres de l'équipe dirigeante du camp.

Dans cette tente sont disposés des cartons de matériel à distribuer : livrets d'activités éducatives, jouets et friandises. Sur place, une dizaine de policiers des Nations Unies (UNPols) canadiens et des agents de la Police Nationale d'Haïti (PNH) mettent de l'ordre. Et sur les visages des futurs bénéficiaires se mêlent gaieté et curiosité.

Chacun des plus de 200 enfants présents recevra, à tour de rôle, un lot composé d'un manuel éducatif, de jouets et de friandises. Espérance James, 5 ans, en fait partie. Il a eu droit au petit livret, à des crayons de coloriage, à un bateau, à deux voitures miniaturisés et à des friandises. A côté de lui, sa sœur Maïka fait la moue. « J'aurais voulu avoir des voitures » au lieu de son dinosaure, mais satisfaite, elle l'est sans nul doute des chouchous, barrettes et des « bonbons-tige ».

Les jouets ont été collectés au Canada, auprès d'amis et familles. Au total, 600 jouets ont pu être rassemblés. Les policiers canadiens de l'ONU vivent non loin de ce camp et ont l'habitude de passer à côté et d'y voir de nombreux enfants. Au fil du temps est née et a pris forme la volonté de faire un petit geste en leur faveur. « Et la fête de Noël nous en a offert l'opportunité », témoigne une femme policier de l'ONU, Nathalie Aube.

Le manuel éducatif a été développé par une compagnie canadienne spécialisée dans la fabrication de matériel didactique. Au total, 840 exemplaires de cet outil éducatif ont été imprimés. Bilingue (créole – français), ce cahier d'apprentissage de 20 pages raconte aux tout-petits les dinosaures, leur différentes formes et leur évolution dans l'histoire. Il parle aussi des papillons, de leur transformation à partir de la chenille et propose des jeux d'observation.

Cet outil didactique offre l'opportunité aux enfants d'apprendre à colorier, compter et à découvrir diverses formes géométriques en même temps qu'il comporte un répertoire de chansonnettes.

Aux enfants du camp Belvil, 220 manuels ont été distribués. Quelques jours avant, les enfants du camp de Pétion-ville Club en ont eu droit à 120. La tournée s'est poursuivi dans les camps Accra et Corail Cesse–Lesse.

Le policier de l'ONU, Pierre Arbour, avec l'appui de ses compatriotes, de leurs amis et familles, a pu collecter la somme de 4.500 dollars américains pour fêter Noël avec les enfants du camp de Belvil.

Pierre Arbour a inscrit cette initiative dans sa volonté d'encourager les enfants à la lecture et à la poursuite de leur éducation, seule garantie pour un avenir meilleur. Même motivation pour son collègue Patrick Lucas qui, à travers la distribution de jouets, compte « apporter un peu de sourire à ces enfants dont le quotidien n'est pas très clément ». Et comme le souligne Nathalie Aube, ces actions de bonne volonté sont aussi les plus beaux souvenirs que nous ramènerons avec nous ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Haïti : le Directeur de l'UNICEF rend visite à des malades du choléra

Lors d'une visite effectuée jeudi dans la capitale haïtienne Port-au-Prince, le Directeur exécutif du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), Anthony Lake, a rencontré des malades du choléra et a pu entendre leurs préoccupations.