L'UNESCO appelle à garantir des conditions de travail plus sûres pour la presse

22 décembre 2010

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a demandé mercredi davantage de sécurité pour les journalistes et les autres professionnels des médias travaillant dans des zones de conflit ou connaissant des tensions sociales afin de leur permettre de mener à bien leur travail.

Cet appel intervient après la mort d'Omar Rasim al-Qaysi, journaliste iraquien de télévision, tué lors d'un attentat-suicide le 12 décembre.

« Je déplore le décès d'Omar Rasim al-Qaysi. A cause des attentats-suicides et des attaques qui se poursuivent en Iraq et dans d'autres zones de conflit ou connaissant des tensions sociales, les journalistes payent trop chèrement leur contribution à la défense de ce droit fondamental qu'est la liberté d'expression. J'appelle le gouvernement iraquien, et les gouvernements de tous les pays connaissant des violences similaires, à faire tout leur possible pour améliorer les conditions de sécurité. Les journalistes pourront ainsi remplir dans une sécurité relative leur importante mission », a déclaré Irina Bokova.

Omar Rasim al-Qaysi, employé par la chaîne satellitaire Al-Anbar, a été victime d'un attentat à la voiture piégée alors qu'il se rendait à son travail dans le centre de Ramadi (Province d'al-Anbar). Son frère Mustafa al-Qaysi, caméraman pour la même télévision, a été blessé lors de cet attentat qui a tué au moins 13 personnes et en a blessé une quarantaine.

L'appel d'Irina Bokova intervient après la publication, la semaine dernière, du rapport annuel du Comité de protection des journalistes (CPJ) faisant état d'au moins 42 journalistes tués en 2010. Le nombre des décès liés à des attentats-suicides et aux violences intervenant lors de manifestations de rue est cette année particulièrement élevé. Les pays les plus meurtriers pour les journalistes sont le Pakistan (8), l'Iraq (4), le Honduras (3) et le Mexique (3).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'UNESCO condamne le meurtre d'un journaliste pakistanais

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a demandé vendredi aux autorités pakistanaises d'enquêter sur le meurtre du journaliste Muhammad Khan Sasoli, abattu devant son domicile le 14 décembre, à Khuzdhar, une ville de la province du Baloutchistan, au sud-ouest du pays.