Sud-Soudan : le panel de l'ONU appelle à un référendum crédible

20 décembre 2010

A moins de trois semaines de la tenue du référendum d'autodétermination au Sud-Soudan, le chef du panel de l'ONU chargé de surveiller l'organisation et le déroulement du scrutin, Benjamin Mkapa, a exhorté lundi toutes les parties à assurer la crédibilité du processus.

Lors d'une rencontre à Juba, la capitale du Sud-Soudan, avec le vice-président du Sud-Soudan, Riek Machar, et d'autres représentants du gouvernement sud-soudanais, il a en particulier souligné que la manière dont les résultats du référendum seront publiés et rendus public sera essentielle pour déterminer la crédibilité de l'ensemble du processus référendaire.

Le scrutin se déroulera du 9 au 15 janvier et le dépouillement des bulletins de vote commencera immédiatement après. Les résultats préliminaires sont attendus avant que les autorités chargées de confirmer leur exactitude publient les résultats définitifs.

Dans une déclaration à la presse, Benjamin Mkapa a exhorté toutes les parties impliquées dans le référendum à jouer leur rôle afin de s'assurer que les résultats soient rendus public « de façon responsable et équitable », avant d'appeler les gouvernements, soudanais à Khartoum, et sud-soudanais à Juba, à « s'assurer que le personnel de référendum et le personnel de sécurité soient payés, afin qu'ils puissent effectuer leur travail pendant le déroulement du vote ».

« Nous sommes convaincus que, nous devrions avoir un référendum réussi dans le sud », a-t-il dit.

« Parmi les choses qui devraient être plus équitables figurent la fourniture d'assez de fonds pour payer le personnel et couvrir d'autres frais destinés à assurer la tenue du référendum. Je sais que nous avons reçu la promesse que ces fonds allaient arriver, mais nous voulons la voir se réaliser dans la pratique, pour éviter tous complications inutiles. Lorsque tous les aspects techniques sont bons, vous ne voulez pas que la main de l'homme vienne interférer dans la crédibilité des résultat », a ajouté le Président du panel, qui se comprend également l'ancien ministre portugais des Affaires étrangères, António Monteiro, et de l'ancien président de la Commission électorale du Népal, Bhojraj Pokharel.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Référendums au Soudan : inquiétude sur l'absence d'accord à Abyei

Alors que l'enregistrement des électeurs pour le référendum d'autodétermination du Sud-Soudan s'est déroulé de manière transparente, le Conseil de sécurité s'est dit jeudi très préoccupé par la situation sécuritaire fragile et l'absence d'accord sur Abyei, une zone qui doit choisir le 9 janvier prochain, lors d'un référendum séparé, si elle souhaite être rattachée au Nord ou au Sud Soudan.