Libéria : le Conseil de sécurité reconduit pour un an les sanctions

17 décembre 2010

Le Conseil de sécurité a reconduit vendredi jusqu'au 16 décembre 2011, son dispositif de sanctions à l'encontre du Libéria. Le Conseil a également renouvelé le mandat du Groupe d'experts créé en vertu de sa résolution 1903 (2009), dont il redéfinit le mandat.

Par sa résolution 1961 (2010), adoptée à l'unanimité, le Conseil « décide de remettre en vigueur pour 12 mois les mesures concernant les déplacements » des individus désignés par le Comité des sanctions comme faisant « peser une menace sur le processus de paix au Libéria, ou qui mènent des activités visant à porter atteinte à la paix et à la stabilité au Libéria et dans la sous-région, y compris les hauts responsables du gouvernement de l'ancien Président Charles Taylor », prévues dans la résolution 1521 (2003).

Le Conseil rappelle que « les mesures arrêtées au paragraphe 1 de la résolution 1532 (2004) », qui visent au gel de fonds, autres avoirs financiers et ressources économiques des proches de l'ancien Président, « restent en vigueur ». Il « constate avec une grave préoccupation » que leur mise en œuvre n'a pas avancé et « exige que le gouvernement libérien fasse tous les efforts que réclame l'accomplissement de ses obligations ». Le Conseil réaffirme en outre son intention de reconsidérer au moins une fois par an ces mesures.

Le Conseil reconduit également pour 12 mois les mesures concernant les armes initialement arrêtées dans sa résolution 1521 et amendées depuis, notamment dans la résolution 1903. L'embargo imposé aux termes de la résolution 1521 concernait initialement toutes les armes destinées au Libéria, y compris au gouvernement. Il a été allégé dans un premier temps par la résolution 1683. En vertu de sa résolution 1903, le Conseil avait exclu de l'embargo le gouvernement libérien pour une période d'un an, désormais reconduite pour 12 mois de plus.

L'adoption de la résolution intervient dans un contexte de progrès du Libéria, mais aussi de menaces pour la stabilité de la sous-région, en particulier du fait du trafic de stupéfiants, de la criminalité organisée et du trafic d'armes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Libéria : le mandat des casques bleus prorogé en vue des élections de 2011

Le Conseil de sécurité de l'ONU a voté à l'unanimité mercredi la prorogation du mandat de la Mission des Nations Unies au Libéria (MINUL) jusqu'au 30 septembre 2011, notamment pour aider le gouvernement à organiser les prochaines élections présidentielles et législatives.