Soudan : un expert appelle à libérer des journalistes et militants des droits humains

17 décembre 2010

L'expert indépendant des Nations Unies sur la situation des droits de l'homme au Soudan, Mohamed Chande Othman, s'est déclaré gravement préoccupé vendredi sur le maintien en détention de onze militants des droits humains et journalistes par le gouvernement du Soudan.

"Je crains que les arrestations et les détentions de ces onze personnes soient liées à leurs activités légitimes en faveur des droits de l'homme », a déclaré M. Othman. "Le Soudan a ratifié le Pacte international relatif aux droits civils et politiques. Les garanties du Pacte sur la liberté d'expression et la protection contre l'arrestation et la détention arbitraire sont une partie intégrante de la Déclaration des droits de la Constitution nationale intérimaire du Soudan", a-t-il ajouté.

Les onze personnes ont été arrêtées par le Service de sécurité nationale du Soudan entre le 30 octobre et 3 novembre 2010 et seraient détenues au secret depuis lors. Le gouvernement n'a pas précisé les accusations portées contre elles, ne leur a pas donné accès à un avocat, et ne les a pas traduites devant un juge afin d'examiner la légalité de leur détention. L'expert indépendant note les observations formulées par la Haut-Commissaire aux droits de l'homme et le Rapporteur spécial sur la torture selon lesquels la détention au secret augmente le risque de mauvais traitements et de torture.

L'expert indépendant, qui a entrepris sa première mission d'enquête dans le pays plus tôt cette année, du 23 janvier au 11 février 2010, a appelé le gouvernement soudanais à respecter ses obligations internationales, notamment en traduisant rapidement ces onze personnes devant un tribunal ou en les libérant immédiatement.

L'expert indépendant a souligné qu'il demeurait préoccupé par la situation de plus en plus difficile pour les défenseurs des droits humains à travers le pays, en particulier en ce moment crucial où le Soudan se prépare pour son référendum historique sur l'autodétermination du peuple du Sud-Soudan.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Référendums au Soudan : inquiétude sur l'absence d'accord à Abyei

Alors que l'enregistrement des électeurs pour le référendum d'autodétermination du Sud-Soudan s'est déroulé de manière transparente, le Conseil de sécurité s'est dit jeudi très préoccupé par la situation sécuritaire fragile et l'absence d'accord sur Abyei, une zone qui doit choisir le 9 janvier prochain, lors d'un référendum séparé, si elle souhaite être rattachée au Nord ou au Sud Soudan.