Haïti : retour à la normale pour les opérations de lutte contre le choléra

Haïti : retour à la normale pour les opérations de lutte contre le choléra

Un bébé et d'autres patients souffrant de diarrhées sont allongés sur le sol d'un hôpital dans le département d'Artibonite, en Haïti.
Après une semaine d'interruption à cause des violences postélectorales, les activités de lutte contre le choléra et l'accès des soins sont revenus à la normale en Haïti, a indiqué mercredi le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Selon le gouvernement haïtien, au 10 décembre, 2.359 personnes sont mortes du choléra et 52.033 ont été hospitalisées depuis le début de l'épidémie en octobre. « Le taux de mortalité est de 2,2% au niveau national et de 1,2% à Port-au-Prince où l'accès au traitement est meilleur », a fait savoir OCHA qui souligne que le nombre de cas continue d'augmenter.

« La plupart des activités en matière d'eau, d'hygiène et d'assainissement sont revenues à la normale cette semaine même si l'accès aux zones isolées reste toujours complexe », selon OCHA. « Il y a un besoin urgent de chlore dans le département du nord-est ou les distributions ont été arrêtées à cause des violences de la semaine dernière. Il existe aussi un manque d'organisations spécialisées dans l'eau et l'assainissement, en particulier dans les Centres et unités de traitement du choléra et des Points de réhydratation orale ».

Les campagnes d'information et de sensibilisation auprès des populations continuent d'être menées dans les communautés rurales et urbaines. Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a déployé des experts dans tous les départements pour assister les autorités aux niveaux technique et logistique.

Selon les scenarii les plus pessimistes développés par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'épidémie de choléra pourrait toucher 400.000 personnes dans les 12 prochains mois.