Darfour : suite à une attaque sur des civils, l'ONU appelle au calme

Darfour : suite à une attaque sur des civils, l'ONU appelle au calme

Un convoi de la MINUAD au Darfour.
Le Représentant spécial conjoint de la Mission de de l'ONU et l'Union Africaine, Ibrahim Gambari, et pour le Darfour (MINUAD) a exprimé samedi son inquiétude sur l'attaque du village de Khor Abeche au Sud-Darfour situé à 80 kilomètres au Nord-est de Nyala, la capitale de la région.

Il a appelé « les parties à restreindre les hostilités et à respecter leurs obligations de respecter le droit international humanitaire de protéger les civils innocents ».

« L'incident s'est déroulé à approximativement 10 heures et demi le 10 Décembre, ont indiqué les forces armées soudanaises qui ont affronté l'Armée de libération du Soudan », a fait savoir la MINUAD samedi par communiqué de presse.

Suite à l'attaque, « environ 500 civils ont fuit jusqu'au camp de la MINUAD pour bénéficier d'une protection. Actuellement, leur nombre à été révisé et se situe entre 200 et 250 personnes. La MINUAD enquête sur l'incident et continue d'assurer la sécurité des civils », a indiqué la Mission.