Pompéi : l'UNESCO envoie une mission d'experts

Pompéi : l'UNESCO envoie une mission d'experts

Le site de Pompéi.
Un groupe d'experts du Centre du patrimoine mondial de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) et du Conseil international des monuments et des sites (ICOMOS) arriveront jeudi à Pompéi (Italie) pour examiner l'état de conservation du site du patrimoine mondial.

Un groupe d'experts du Centre du patrimoine mondial de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) et du Conseil international des monuments et des sites (ICOMOS) arriveront jeudi à Pompéi (Italie) pour examiner l'état de conservation du site du patrimoine mondial.

La mission fait suite à la destruction début novembre de la Schola Armaturarum (Maison des Gladiateurs) et d'autres écroulements qui se sont produits hier et aujourd'hui, incluant celui du mur de la « Maison du Moraliste », a précisé l'UNESCO dans un communiqué publié mercredi.

Cette mission de surveillance va chercher à identifier les éventuelles menaces pesant sur les autres édifices du site et les possibles mesures de protection comme la mise en place de dispositifs d'ordre juridique et de gestion pour éviter de nouveaux incidents. Les experts étudieront également l'impact de ces écroulements sur l'intégrité, l'authenticité et la valeur universelle exceptionnelle du site. Un rapport des conclusions de la mission sera présenté lors de la prochaine session du Comité du patrimoine mondial à Bahreïn en juin 2011.

La Schola Armaturarum est un des édifices les plus emblématiques du site archéologique de Pompéi, qui fut détruit par une éruption du Vésuve en 79 après Jésus-Christ. On pense que les gladiateurs s'entraînaient dans ce bâtiment avant d'aller combattre dans un amphithéâtre proche.

La « Maison du Moraliste » est une des maisons les plus célèbres de Pompéi. L'écroulement hier d'un de ses murs extérieurs ainsi que celui de deux autres murs à différents endroits aujourd'hui ont accru les inquiétudes au sujet de l'état de conservation de cette ancienne cité romaine.