Ban Ki-moon appelle les Etats à mettre un terme à l'utilisation des mines

29 novembre 2010

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé lundi les Etats à mettre un terme à l'utilisation de mines et à mettre en œuvre la Convention sur l'interdiction de l'emploi, du stockage, de la production et du transfert des mines antipersonnel et sur leur destruction.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé lundi les Etats à mettre un terme à l'utilisation de mines et à mettre en œuvre la Convention sur l'interdiction de l'emploi, du stockage, de la production et du transfert des mines antipersonnel et sur leur destruction.

« Les mines anti personnelles continuent à tuer, handicaper et terroriser les populations empêchant les communautés de reconstruire leurs vies », a déclaré lundi le Directeur général de l'ONU a Genève, en Suisse, Sergei Ordzhonikidze, au nom de Ban Ki-moon, à l'occasion de la dixième rencontre des parties de la Convention.

« L'engagement seul n'est pas suffisant. Afin d'atteindre les objectives de la Convention et garantir l'impact positive sur la vie des populations, nous avons besoin de davantage d'efforts, de renforcement des capacités et de ressources », a-t-il ajouté. Au total, les 156 pays parties à la Convention ont détruit plus de 42 millions de mines, a souligné le chef de l'ONU.

« La Convention est devenue un élément humanitaire indispensable du désarmement aussi bien que les forums de coopération et d'assistance pour créer un monde sans mines », a-t-il précisé.

Cette Convention doit « motiver les Etats membres à examiner l'impact d'autres armes et d'identifier les voies appropriées et les moyens pour répondre aux inquiétudes humanitaires, socioéconomiques et environnementales associés à l'utilisation de ces armes », a conclu Ban Ki-moon.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.