Côte d'Ivoire : l'ONU dialogue avec les parties après le scrutin

29 novembre 2010

Le Représentant spécial de l'ONU pour la Côte d'Ivoire, YJ. Choi, s'est entretenu dimanche avec une délégation de la Majorité présidentielle (LMP) de Laurent Gbagbo et le candidat Alassane Ouattara pour faire le point sur la situation après le second tour de l'élection présidentielle.

« Au moment où se déroule le dépouillement des bulletins de vote, je suis venu expliquer à M. Ouattara, les mesures prises par l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONICI) en relation avec la Commission électorale indépendante (CEI) afin de le rassurer sur la sécurisation du processus de vote », a indiqué le Représentant spécial à la fin de la rencontre.

Dimanche soir, au siège de l'ONUCI, YJ. Choi, s'est entretenu avec le Directeur national de campagne de la Majorité présidentielle (LMP), Issa Malick Coulibaly.

« Nous avons sollicité cette rencontre pour porter à la connaissance du Représentant spécial, les constats observés tout au long du processus de vote sur l'ensemble du territoire principalement dans les zones du Centre, du Nord et de l'Ouest », a déclaré M. Coulibaly à l'issue de cet échange, environ cinq heures après la fermeture des bureaux de vote.

Selon Issa Malick Coulibaly, des militants et sympathisants inscrits dans ces zones ont été agressés, molestés, chassés et empêchés de voter. Certains ont été blessés gravement, a-t-il ajouté. « Nous avons informé M. Choi de tous ces faits afin de trouver ensemble des solutions pour sauver le vote et l'ensemble du processus dans lequel les Nations unies sont engagées aux côtés de la Côte d'Ivoire », a souligné le Directeur de campagne.

Avec le candidat Alassane Ouattara, le Représentant spécial a expliqué les mesures de sécurisation de l'acheminement des procès verbaux (PV) et la contribution de l'ONUCI dans le transport. « A Abidjan et à Bouaké, l'ONUCI a la responsabilité de transporter tous les PV depuis les bureaux de vote jusqu'à la Commission centrale. En dehors de ces deux villes, nous avons doublé les moyens de transport et nous restons confiants que tout va se passer sans problèmes », a-t-il précisé.

Le Chef de l'ONUCI a appelé les Ivoiriens à être patients et à attendre la diffusion progressive, des résultats par la CEI.

La veille, samedi, le Représentant spécial avait rencontré le Président sortant, Laurent Gbagbo, candidat à sa propre succession, pour l'entretenir des mêmes dispositions initiées par l'ONUCI.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Côte d'Ivoire : malgré des tensions, l'ONU se dit confiante sur le scrutin

L'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) a déploré les incidents survenus samedi à Abobo un quartier situé au nord d'Abidjan à la veille du second tour de l'élection présidentielle qui oppose Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo.