Haïti : élections et prévention contre le choléra

27 novembre 2010
Une femme est allongée à côté de son fils qui reçoit un traitement contre le choléra en Haïti.

Lorsqu'ils se rendront aux urnes ce dimanche 28 novembre, les Haïtiens recevront des pains de savon ainsi que des informations sur la prévention du choléra. Le gouvernement haïtien et les agences de l'ONU ont renforcé le dispositif des activités de prévention dans les bureaux de vote afin de sensibiliser les électeurs sur les mesures simples, comme le lavage des mains, pour lutter contre l'épidémie de choléra.

« Comme des millions de personnes vont se rendre aux urnes, les élections constituent un moment stratégique pour informer la population sur les mesures de prévention du choléra », a estimé la spécialiste de la gestion des élections pour le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Lourdes Gonzalez.

« Même si l'eau est contaminée par le choléra, utiliser du savon pour se laver les mains et du chlore pour traiter l'eau sont des moyens efficaces et simples pour prévenir la propagation de la maladie », a déclaré le Directeur adjoint de l'Organisation panaméricaine de la santé, Jon K Andrus.

Dix mois après le séisme dévastateur qui a tué plus de 200.000 personnes et affecté environ deux millions d'Haïtiens, plus de 4,7 millions d'électeurs se sont inscrits pour aller voter au premier tour des élections générales dimanche prochain.

Le Conseil électoral provisoire d'Haïti a demandé aux Nations Unies une assistance pour acheter des savons à distribuer dans les bureaux de vote. Dans le cadre d'une initiative commune, les agences de l'ONU ont fourni plus de deux millions de savons et imprimé 24.000 affiches sur la prévention du choléra qui seront placardées dans les bureaux de vote sur tout le territoire par la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH).

Les Haïtiens choisiront leur nouveau président parmi 19 candidats, dont deux femmes. Il y a 96 candidats pour les 11 sièges de sénateur et 816 candidats qui briguent les 99 sièges de député. Si aucun candidat à la présidence ne reçoit plus de 50% des voix, un deuxième tour de scrutin est prévu pour le 16 janvier.

D'après la MINUSTAH, qui appuie le Conseil électoral provisoire pour les questions de logistique et de sécurité, 11.181 bureaux de vote sont prêts dans tout le pays. Le matériel électoral – bulletins de vote, urnes, isoloirs, crayons et lampes – a été acheminé par hélicoptère, convoi militaire, bateau, voire à dos d'âne, pour atteindre les endroits les plus reculés, qui ne sont plus accessible par la route, suite au séisme.

« Le séisme du 12 janvier a eu un impact non seulement sur les infrastructures du pays mais sur les capacités du gouvernement haïtien à gérer le processus électoral », a expliqué Mme Gonzalez.

Le gouvernement haïtien et la communauté internationale travaillent également à accroître la participation électorale en essayant de toucher les communautés, notamment par téléphone cellulaire, pour les sensibiliser au processus électoral. L'Internet – dont l'accès par téléphone cellulaire est largement répandu dans les centres urbains – s'est avéré essentiel pour diffuser l'information. Un centre d'appel disposant de plusieurs numéros verts permet aux électeurs de confirmer leur inscription sur les listes électorales, d'obtenir des informations sur l'endroit où se trouve leur bureau de vote et de recevoir des informations relatives au scrutin.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.