Les maladies non-transmissibles au centre d'une réunion entre pays européens et l'OMS

24 novembre 2010

Près d'une quarantaine de gouvernements européens et des experts de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) se réuniront du 25 au 26 novembre à Oslo, en Norvège, pour renforcer les efforts de lutte contre les maladies non-transmissibles, comme les maladies cardio-vasculaires ou le cancer.

« Nous avons besoin de répondre d'urgence à l'augmentation croissante des maladies non-transmissibles en Europe et de mobiliser tous les secteurs de la société pour construire une réelle réponse multisectorielle », a déclaré le Directeur régional de l'OMS, Zsuzsanna Jakab.

Les quatre principales maladies non transmissibles les plus meurtrières sont les maladies cardio-vasculaires, le cancer, le diabète et les maladies pulmonaires.

Les maladies non transmissibles représentent 60% des morts dans le monde, soit 35 millions de décès sur 58,7 millions, dont la majorité se produit dans les pays à bas revenu et à revenu intermédiaire (28,1 millions). Dans les pays en développement seulement, les 8 millions de décès par an dus à des maladies non transmissibles sont prématurés, c'est-à-dire touchant des individus de moins de 60 ans.

L'objectif de cette réunion est notamment de discuter des moyens de mettre un terme aux inégalités et aux déterminants sociaux de ces maladies.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'OMS organise le premier Forum mondial sur les maladies non transmissibles

Le premier Forum mondial du Réseau des maladies non transmissibles (NCDnet), qui s'ouvre mercredi à Genève, est la première réunion organisée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur le fardeau de plus en plus lourd que représentent les maladies non transmissibles sur la santé et le développement mondial.