Haïti : malgré le choléra, les élections sont toujours prévues dimanche

Haïti : malgré le choléra, les élections sont toujours prévues dimanche

Un bébé et d'autres patients souffrant de diarrhées sont allongés sur le sol d'un hôpital dans le département d'Artibonite, en Haïti.
Malgré les violences qui ont récemment éclaté dans certaines zones en Haïti et l'épidémie de choléra, le Représentant Spécial du Secrétaire général des Nations Unies en Haïti, Edmond Mulet, a affirmé mardi que les élections générales se dérouleraient comme prévu dimanche 28 novembre.

« Même si les manifestants qui ont récemment manifesté contre l'épidémie de choléra et contre un certain abandon de la part du gouvernement sur le manque de services, ces manifestations étaient pour une partie politiquement motivées. Nous savons qu'il existe des groupes qui ne veulent pas des élections ou souhaitent qu'elles soient reportées », a déclaré mardi Edmond Mulet lors d'une vidéoconférence de presse entre Haïti et le siège de l'ONU à New York.

« Malgré tout, le processus électoral suit son cours, le gouvernement et la vaste majorité des candidats sont déterminés à ce que ces élections se déroulent comme prévu le 28 novembre », a-t-il ajouté.

Environ 4,5 millions de votants se sont enregistrés et doivent se rendre aux urnes dimanche prochain. Les autorités haïtiennes dénombrent 19 candidats à l'élection présidentielle, 96 sénateurs briguent 11 sièges et 816 candidats se présentent pour occuper les 99 sièges au Parlement. Le scrutin met en concurrence 66 partis politiques. Plus de 14 millions de bulletins de vote on déjà été imprimés et le matériel nécessaire a été mis en place dans les quelques 11.000 bureaux de votes, a indiqué le Représentant spécial.

Les résultats préliminaires devraient être annoncés le 7 décembre prochain et la déclaration finale des résultats est prévue le 20 décembre, laissant l'opportunité à des candidats de déposer des plaintes le cas échéant.

Egalement présent lors de la vidéoconférence, le coordonnateur humanitaire pour Haïti, Nigel Fisher a indiqué que, selon des experts, il y aurait environ 70.000 cas d'infection du choléra et qu'environ 2.000 personnes seraient décédées de la maladie. Selon l'Organisation panaméricaine de la santé plus de 200.000 personnes pourraient être contaminées dans les trois prochains mois.

La porte-parole du Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA), Elysabeth Byrs, a indiqué mardi lors d'une conférence de presse à Genève, en Suisse, que « seulement 6,8 millions de dollars ont été versés sur les 164 millions de dollars » demandés par l'ONU et ses partenaires pour lutter contre le choléra qui est apparu dans le pays à la fin du mois d'octobre.

« Les fonds restants et les donations sont nécessaires pour assurer durant les six prochains mois le réapprovisionnement des stocks et la présence des ressources humaines nécessaires », a déclaré Elysabeth Byrs qui a souligné que les campagnes de communication et sensibilisation des populations continuaient afin de limiter la propagation de l'épidémie de choléra.