Le Tribunal pour le Liban s'inquiète d'informations diffusées par des médias

23 novembre 2010
Daniel Bellemare, Procureur du Tribunal spécial pour le Liban.

Le Procureur du Tribunal spécial pour le Liban (TSL) est « extrêmement préoccupé » par les reportages récemment diffusés par une chaîne de télévision canadienne, la Canadian Broadcasting Corporation (CBC), « à un moment où le Bureau du Procureur fait tout son possible pour soumettre un acte d'accusation au juge de la mise en état ».

« L'effet le plus dramatique des reportages de la CBC est que leur diffusion peut mettre la vie de certaines personnes en danger », a déclaré le Procureur Daniel Bellemare. « Quels que soient les défis auxquels nous sommes confrontés dans cette enquête, menée dans des conditions très difficiles, le personnel du Bureau du Procureur demeure résolu à la faire aboutir », a-t-il souligné.

Selon la presse, le documentaire de CBC affirme que les découvertes de la Commission d'enquête indépendante internationale de l'ONU sont basées sur des examens d'appels téléphoniques et montrent que des responsables du Hezbollah ont communiqué avec des propriétaires de téléphones portables utilisés pour coordonner l'explosion qui a tué l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri.

Le TSL estime que la décision du Bureau du Procureur de ne pas commenter les questions liées à l'enquête ne changera pas. « Celle-ci se fonde sur des considérations de la plus haute importance touchant à l'intégrité de l'enquête et à la sécurité des victimes, témoins et suspects et du personnel. Le maintien de la confidentialité est une condition essentielle pour le succès de l'enquête », a indiqué mardi le TSL par communiqué de presse.

« Il appartiendra aux juges, et aux juges seulement, d'apprécier les preuves et de tirer des conclusions en droit, et sur les faits établis au procès », a ajouté le Procureur du TSL.

A la demande du gouvernement libanais, le Conseil de sécurité a créé par la résolution 1757 du 30 mai 2007, un Tribunal Spécial pour le Liban dont le mandat est de poursuivre et juger les auteurs et les commanditaires de l'attentat du 14 février 2005 qui a visé et tué à Beyrouth Rafic Hariri et 22 autres personnes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.