La FAO va proposer un Registre mondial pour combattre la pêche illégale

La FAO va proposer un Registre mondial pour combattre la pêche illégale

media:entermedia_image:0a8d466b-7f78-49c3-89ab-13db7b0f7110
L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) va proposer une nouvelle initiative pour combattre la pêche illégale, consistant à créer un Registre mondial pour améliorer la transparence de ce secteur économique.

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) va proposer une nouvelle initiative pour combattre la pêche illégale, consistant à créer un Registre mondial pour améliorer la transparence de ce secteur économique.

La pêche illégale, non déclarée et non réglementée est l'une des plus grandes menaces sur le secteur de la pêche qui fait vivre des millions de personnes à travers le monde. Même s'il n'y a pas de chiffres précis, l'ampleur de cette pêche illégale est énorme. Selon une récente étude, elle pourrait représenter entre 10 et 23 milliards de dollars par an.

L'un des plus grands obstacles rencontrés par les autorités et les organisations régionales de gestion de la pêche pour détecter et éradiquer cette pêche illégale, non déclarée et non réglementée est le manque d'accès à des informations de base telles que l'identification du navire, le nom du propriétaire et son activité.

Ce manque d'informations facilite les activités criminelles parce que leurs navires peuvent changer à volonté de pavillon et d'identité, de propriétaire et d'opérateur ce qui rend virtuellement impossible pour les autorités légitimes de les suivre à la trace.

Des experts de la FAO proposent d'établir un Registre mondial qui permettrait de remédier à ce manque de transparence. Ce portail sur le web rassemblerait des informations facilement accessibles sur l'identification des navires, leur capacité, leur histoire, le nom des propriétaires et leur activité.

Ces informations sont actuellement plus ou moins accessibles au sein des juridictions nationales mais ce projet serait une opportunité pour la communauté internationale de coopérer d'une façon qui fasse vraiment la différence.

Le Registre mondial inclurait non seulement les navires de pêche, mais aussi les bateaux de transport réfrigéré et les navires de soutien aux navires de pêche.

Cette initiative sera présentée en janvier 2011 lors d'une réunion du Comité de la pêche de la FAO. Toutefois, selon la FAO, le plus grand obstacle à ce projet est son financement sur le long terme. L'idée d'un Registre mondial des bateaux de pêche a commencé en effet à circuler depuis la fin des années 1990.