La MINURCAT transfère le contrôle de trois camps aux autorités tchadiennes

15 novembre 2010

Conformément à la Résolution 1923 du Conseil de Sécurité adoptée en mai dernier 2010, la Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT) a transféré le contrôle des camps Bahai, Guéréda et Iriba aux autorités tchadiennes et prévoit d'achever son retrait définitif le 31 décembre 2010.

« Pour préparer son retrait, la MINURCAT ferme graduellement ses bureaux à l'est du pays et les transfère aux autorités de la République du Tchad. C'est ainsi que les bureaux de Bahai (Ennedi-Est) et Guéréda (Wadi Fira) ont été fermés au mois de juillet. Ce dimanche 14 novembre, le camp d'Iriba (Wadi Fira) a été fermé à son tour », a indiqué lundi la MINURCAT par communiqué de presse.

Lors d'une cérémonie officielle, les trois camps, ainsi qu'une partie de leur équipement, ont été transférés aux autorités tchadiennes afin de renforcer la capacité du gouvernement à assurer la sécurité et la protection des civils à l'est du pays. Etaient présents, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies, Youssef Mahmoud, et les autorités administratives et militaires tchadiennes.

Les opérations militaires de la MINURCAT étaient suspendues depuis le 15 octobre.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Tchad et Centrafrique : début du retrait définitif des Casques bleus

Alors que l'insécurité règne au nord-est de la République centrafricaine, la Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT) a suspendu ses activités militaires le 15 octobre afin de commencer son retrait définitif qui devra s'achever le 31 décembre prochain.