Sahara occidental : Maroc et Front Polisario d'accord pour continuer les discussions

10 novembre 2010
Des parents de réfugiés sahraouis en Algérie embarquent à bord d'un avion.

A l'issue d'une nouvelle réunion de pourparlers informels sur le Sahara occidental, qui s'est déroulée sous l'égide des Nations Unies du 7 au 9 novembre près de New York, à Greentree (Long Island), le Maroc et le Front Polisario ont convenu de poursuivre les négociations en décembre.

A l'issue d'une nouvelle réunion de pourparlers informels sur le Sahara occidental, qui s'est déroulée sous l'égide des Nations Unies du 7 au 9 novembre près de New York, à Greentree (Long Island), le Maroc et le Front Polisario ont convenu de poursuivre les discussions en décembre.

Ces discussions, auxquelles participaient également deux pays voisins, l'Algérie et la Mauritanie, ont eu lieu alors que le Sahara occidental a connu en début de semaine des violences qui ont opposé les forces de sécurité marocaines à des militants sahraouis.

Les délégations du Maroc et le Front Polisario ont « tenu des discussions amples et franches sur les propositions de chacun sur le Sahara occidental dans un esprit de respect mutuel, en dépit du fait que chaque partie a continué de rejeter la proposition de l'autre comme base des négociations à venir », a indiqué mardi soir l'Envoyé personnel du Secrétaire général pour le Sahara occidental, Christopher Ross, par communiqué de presse.

« Pour la première fois, les délégations des deux parties et des Etats voisins se sont réunies pour aborder ensemble la reprise du programme de mesures de confiance dirigé par le Haut Commissariat des Nations unies pour les refugiés (HCR) », a-t-il ajouté.

Pendant la réunion, les parties ont convenu de reprendre « sans délai » les visites familiales par avion sur la base d'une application stricte du Plan d'action adopté par les parties en 2004. L'organisation de visites par voie terrestre a aussi été convenue. Les quatre délégations ont prévu de se réunir prochainement à Genève avec le HCR afin de « revoir la mise en œuvre du Plan d'action dans sa totalité et d'avancer vers le lancement des visites par voie terrestre », a indiqué Christopher Ross.

Les participants ont décidé de se réunir à nouveau au mois de décembre ainsi qu'au début de l'année prochaine afin de poursuivre le processus de négociations.

Selon la presse, les autorités marocaines font état de 11 morts à la suite des violences qui ont éclaté lundi lors du démantèlement d'un campement de sahraouis contestataires près de Layoune, chef-lieu du Sahara occidental. Le Front Polisario déplore 11 personnes tuées, 723 blessées et 159 portées disparues lors de l'intervention des forces marocaines.

Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental fait l'objet depuis 1976 d'un différend entre le Maroc et le Front Polisario qui réclame un référendum d'autodétermination sous l'égide de l'ONU.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.