Sud Soudan : la campagne pour le référendum de janvier lancée officiellement

9 novembre 2010
Soutien logistique de l'ONU pour l'organisation du référendum sur l'autodétermination du Sud Soudan.

La campagne électorale pour le référendum sur l'autodétermination au Sud-Soudan, programmé en janvier prochain, a été officiellement lancée lundi avec l'organisation d'événements publics dans la capitale soudanaise, Khartoum, et dans celle du Sud-Soudan, Juba.

A Juba, le vice-président de la Commission du référendum au Sud-Soudan (SSRC), Justice Chan Madut, a qualifié ce lancement de « nouveau jour historique dans la mise en œuvre de l'Accord de paix global », promettant de faire tout ce qui est possible pour veiller à ce que le scrutin se déroule de manière « libre, équitable et transparente ».

Aux côtés du ministre de l'Information du gouvernement du Sud-Soudan, Barnaba Marial Benjamin, et d'un représentant de la Division intégrée de l'ONU pour les référendums et les élections (UNIRED), Eamon O'Mordha, il a décrit les règles de base qui encadreront la campagne.

« Il ne doit pas y avoir de provocation, il doit y avoir liberté d'expression. Nous sommes là pour assurer l'égalité des chances entre les partis politiques, pour qu'ils puissent exprimer leurs opinions sur les deux options – celle de l'unité ou celle de la sécession avec le reste du Soudan », a-t-il indiqué.

Justice Chan Madut a également profité de cette occasion pour exprimé sa gratitude à la Mission de l'ONU au Soudan (MINUS), pour l'appui technique et logistique qu'elle apporte à l'organisation du référendum, en particulier les procédures d'enregistrement des électeurs qui vont débuter le 15 novembre.

« En ce moment, certaines zones sont inaccessibles en raison des fortes pluies, mais nos amis de la MINUS nous ont promis d'aider à transporter le matériel d'inscription dans ces zones inaccessibles par la route », a-t-il souligné.

« Le gouvernement du Sud-Soudan souhaiterait que ce référendum soit crédible, qu'il soit reconnu par la communauté internationale, par les pays de la région et par nos partenaires à Khartoum, et dont nous reconnaitront aussi nous-mêmes les résultats », a insisté de son côté le ministre de l'Information sud-soudanais, Barnaba Marial Benjamin.

Le représentant de l'UNIRED, Eamon O'Mordha, a lui rappelé les étapes déjà franchies pour préparer le scrutin de janvier, la distribution dans les dix Etats du Sud-Soudan des formulaires d'inscription, le recrutement et la formation du personnel chargé de ces inscriptions, la mise en place des d'enregistrement et le lancement la semaine prochaine des inscriptions.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.