Ban Ki-moon dit son inquiétude sur la colonisation au Premier ministre israélien

9 novembre 2010

Lors d'une rencontre lundi à New York avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a exprimé sa « préoccupation sur la reprise des activités de colonisation et les récentes annonces de construction de colonies à Jérusalem-Est », a indiqué son porte-parole.

Le Secrétaire général a souligné « qu'il était vital de casser l'actuelle impasse diplomatique, de reprendre les négociations et de produire des résultats », a précisé le porte-parole à l'issue de l'entretien qui s'est déroulé au siège des Nations Unies.

Lors d'une rencontre à Washington le 2 septembre dernier, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le Président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas avaient relancé les pourparlers de paix. Il s'agissait des premières négociations directes entre les deux parties en vingt mois. Cependant, les négociations directes entre Israéliens et Palestiniens sont à nouveau dans l'impasse.

Ban Ki-moon et Benjamin Netanyahu ont également abordé l'application de la résolution 1701 du Conseil de sécurité qui a notamment pour objectif de mettre un terme au conflit entre l'Etat d'Israël et le Hezbollah au Liban. Ils ont discuté de propositions sur le problème du village de Ghajar. Dans sa résolution, le Conseil de sécurité appelle Israël à « faciliter sans délais le retrait de son armée au nord de Ghajar », village libanais encore occupé par des forces israéliennes.

Lors de la rencontre, le Secrétaire général de l'ONU a aussi exprimé son espoir de voir le gouvernement d'Israël « faciliter le mouvement des populations et de biens en direction et depuis Gaza ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Moyen-Orient : l'ONU appelle à sortir les négociations de l'impasse rapidement

Six semaines seulement après leur relance, les négociations directes entre Israéliens et Palestiniens sont à nouveau dans l'impasse, les parties ne s'étant pas rencontrées depuis le 15 septembre comme convenu initialement, a regretté lundi le Sous Secrétaire général de l'ONU aux affaires politiques, Oscar Fernandez-Taranco, lors d'une séance du Conseil de sécurité sur cette question.